Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
Spartan

Apparté

Messages recommandés

Que dire... Pour le coup, j'agrée complètment Molo, j'aurai pas su expliquer aussi bien un film aussi zarbe.

 

Donc, Darko est un film qui est étrange, qui semble beaucoup tourner autour du désespoir (en tout cas, ça n'a rien d'optimiste) et qui s'en tire bien malgrès des personnages souvent caricaturaux (la prof... dans le système Français, c'est un des rares spécimens de fnctionnaires virables sans trop de mal :p )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Que dire... Pour le coup, j'agrée complètment Molo, j'aurai pas su expliquer aussi bien un film aussi zarbe.

:^^: :molo: :lov: :^^: :biarg: :p

 

vous sentez l'évolution du smiley...

à quand l'analyse implacable du film par Nix, je vous le demande...

sinon, la prof est clairement présentée comme l'élément détestable (presque autant que Jim (Patrick Swayze)) qui non seulement est incapable de penser 'correctement' mais en plus entraine les parents d'élèves et les autres professeurs dans sa chute... en un mot : beurk...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, pour ceux que ça interresse, j'ai vu (et acheté, pour cause d'anniversaire parental aprochant) dans un bureau de tabac le film "Good Bye Lenin"

 

Je rappelle que ce film couvert de titres et encensé par la critique est un petit chef d'uvre tragi-comique qui vaut sont pesant de Marks Est-Allemands; et qu'il peut à la limite servir de leçon d'histoire aux plus jeunes (j'en revient pas: j'ai croisé un lycéen qui ne savait pas ce qu'avait été l'URSS :p )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'allais faire une belle boulette en créant un topic sur les films qu'on a maté mais qui ne viennent pas forcement de sortir au ciné.

 

Donc en fait je vais pas faire une retrospective sur ma filmographie mais plutot causer de Mulholland Drive de David Lynch.

 

L'avantage de connaitre des gens qui ont les moyens c'est d'avoir une salle possedant 4 étagéres de dvd (qui ratissent tres large : de l'opéra baroque à Scream) et un ecran cinéma. Donc je voulais voir Mulholland drive au ciné mais on m'a repondu : Ouais mais y'en a marre de tes trucs on comprends rien vas-y toute seule, si certains vont à des concerts tout seul (^^) moi non donc j'ai attendu et je me suis maudite de pas m'être forcée à le voir.

 

l'histoire rapide : Une jeune brune est dans une limousine sur Mulholland Drive à Los Angeles. Alors qu'elle est sur le point de se faire tuer, une autre voiture percute la limousine et la sauve.

Blessée à la tete mais en vie elle erre dans les rues.

Le lendemain matin, Betty, une jeune comédienne en devenir, debarque de l'aeroport et se rend chez sa tante qui lui a preté son appartement.

Elle découvre alors la jeune brune qui est devenue amnésique et decide de l'aider.

 

Que dire sinon qu'on en discute encore? Ce film necessite un second visionnage histoire de bien assimilé tous les details que Lynch laisse. Une bonen claque dans ta gueule à mi film, plusieurs interpretations toutes aussi plausibles les unes que les autres, beaucoup d'intensité dans les personnages, des actrices extremement douées, mention speciale à Naomi Watts qui joue Betty et passe de plusieurs stades emotionnels differents et ce de façon superbe.

Je peux pas en dire grand chose sans spoiler mechant mais bon sang que c'est bon Mulholland drive

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais copier-coller depuis mon blog, mais vu le nombre de message sur le fo en ce moment, hein... Donc, on en parlait dans les animes, mais voilà :

 

Serais-je bon public ? Des fois, je me dis que Reed a peut-être raison (mais seulement des fois, hein).

 

Bref, je viens de mater Devilman the movie. Pour rappel, film réalisé en 2004 par Hiroyuki Nasu, décédé depuis là, et sacré plus mauvais film de l'année au Japon, il s'inspire d'un manga de Go Nagai, le père de Goldorak.

 

Devilman, ça parle de quoi ? Deux jeunes gens, Akira et Ryo sont amis depuis l'enfance, le premier est brun, le second a les cheveux blancs, on parle de lui comme étant un monstre. Pourtant, quelque chose unit les deux garçons depuis des années et à chaque fois qu'Akira se retrouve dans le pétrin, Ryo accoure à son secours. Un jour comme tant d'autres, Ryo vient chercher Akira et lui montre une vidéo des derniers instants de son père. Celui-ci explique qu'en réalisant des recherches au pôle nord, lui et d'autres chercheurs ont libéré d'anciens démons qui prennent le contrôle des corps des humains. Akira se retrouve lui-même infesté par un démon, mais au lieu de devenir l'un des leurs, il garde son âme humaine, et devient... Devilman !

 

Voilà grosso modo le début de l'histoire. Alors, Devilman, plus mauvais film de l'année 2004 ? Ca devait être une très bonne année alors. Oh, je ne dis pas que c'est un bon film, non, mais je n'ai pas trop vu passé les deux heures qu'il durait et tant qu'à comparer, je me suis moins fait chier devant celui-ci que devant Daredevil (mais Daredevil faisait très fort, faut dire...). Il ne faut pas le prendre comme un grand film, non, c'est sûr, il faut le voir comme une adaptation de manga, un anime avec de vrais acteurs, car on ne retrouve pas une mise en scène et des jeux d'acteurs dignes de films live mais véritablement d'animes. Des cadrages sortis tout droit de manga, des éclats de sang qui partent dans tous les sens, des petites giclées de sang lorsqu'un personnage est à terre, et une utilisation massive des effets spéciaux font qu'on a l'impression de se retrouver au milieu de ces deux mondes. Alors, en voyant ça comme un mix entre les deux, on peut encore apprécier le film.

 

Après quoi, il a son lot de défauts, ça va sans dire. Déjà, les deux héros sont moches. Franchement, y a des beaux Japonais, mais là, c'est à se demander où ils sont allés les chercher. Alors encore pour le méchant, ça passe, mais pour le gentil, ça la fout mal. Ensuite, le scénario, ma foi, ils ont du lire le manga (chose que je n'ai pas fait, j'avoue, donc je parle plus par supposition qu'autre chose) sans le retravailler : des scènes inutiles, d'autres qui sortent d'on ne sait où, des personnages qui interviennent, disparaissent, réapparaissent sans vraiment qu'on sache pourquoi, des démons un peu minables et qui ne servent qu'à faire de la chaire à canon pour les êtres humains. Alors oui, le réalisateur nous sert une réflexion pseudo-philosophique sur qui sont les vrais monstres à base d'actions plus ou moins fascisantes, autrement dit : les méchants démons arrivent, tuent deux - trois humains, les humains prennent leur revanche et tâchent d'exterminer les démons jusqu'au dernier, on se retrouve avec une chasse aux sorcières style les USA contre la terrible menace communiste, genre mais qu'ils sont c#ns, le tout joliment illustré par l'un des personnages principaux "Si ce sont des êtres humains, alors moi, je suis une sorcière". Bref, c'était le quart d'heures philosophons gaiement sur fond de fin du monde. D'ailleurs, fin du monde, elle a lieu dans ce film, est-elle bien amenée ou pas ? Façon de voir les choses. Le réalisateur tente de monter ça petit à petit, en toile de fond, avec nos héros qui tentent de vivre par dessus, mais on ne la sent pas vraiment en toile de fond, et on ne les sent pas vraiment vivre. Bref, il y a un certain décalage dans le film qui fait qu'on le suit, mais sans vraiment y faire attention.

 

Après, il n'a pas non plus que des mauvais côtés. Même si esthétiquement, c'est discutable, ça n'en est pas pour autant mauvais. Les effets spéciaux sont parfois mal incrustés au début, mais ça s'arrange sur la fin (quand, en fait, il n'y a que de l'image de synthèse à l'écran), les combats arrivent un peu comme des cheveux sur la soupe, le tout avec une mise en scène absolument digne d'un anime, comme je le disais plus haut, genre, je vole, j'atterris, je pause........ ah tiens, vais peut-être penser à aller sauver mon copain.

Mention spéciale pour le combat de fin qui, même s'il n'est pas superbement amené : un peu abrupt même les cinq minutes précédentes se traînent un peu..., bref, malgré cela, il est très beau, même si trop court. Et les quelques dernières minutes font penser à du Evangelion, mais sans en avoir les aboutissants.

 

Bref, Devilman n'est pas le plus mauvais film que je n'ai jamais vu, il y en a eu de pire. C'est juste de bonnes idées mal amenées et bizarrement mises ensemble qui font que ce film est bon à voir une fois, au pire, vraiment au pire, une deuxième fois entre potes (fans du genre, faut mieux) et puis voilà...

 

deveilman004.JPG

 

Bonjour, je suis le héros, je suis moche.

 

deveilman006.JPG

 

Bonjour, je suis le méchant, je suis encore plus moche.

 

deveilman005.JPG

 

Devilman lady machin chose. Qui a plus qu'une touffe de poil pour l'occasion.

 

deveilman003.JPG

 

Splotch !

 

deveilman002.JPG

 

Youhou, vive les CG !

 

deveilman001.JPG

 

Un petit côté cinématique de RPG ^^

 

Mmm, elles rendent pas top les captures... Tant pis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hop, j'ai un petit moment devant moi et je trouve qu'on cause pas assez films ! surtout que la plupart des gens ici n'utilisent plus leur tv que pour mater des dvds (ou jouer à la console évidemment), donc, petits avis à la c#n sur les derniers films que j'ai vu, plop !

 

Pande en parlait sur cette même page --> Mulholland Drive, que par contre j'avais eu la chance de voir au ciné, avec un magnifique public (la moitié de la salle s'était barrée pendant le film, et un quart était mort de rire, surtout pendant le passage dans le théâtre avec la chanson, qui fait office de transition entre les deux pendants de l'histoire, bref)... ahhh certains pensent que Lynch est mort depuis longtemps, mais c'est faux >_< Mulholland Drive est splendide, vénéneux, fascinant, morbide (la découverte du cadavre dans la chambre o_O) et précieux ! de plus, contrairement à ce qu'on pourrait croire, le film n'est pas un n'importe quoi d'idées cauchemardesques, vu qu'en vérité, il est même plutôt simple, dès la deuxième vision, alors, hein, les commentaires à la sortie du ciné genre "ouais, c'était pas mal, faut juste savoir que c'est sans queue ni tête" bin je les emmerde, youpi ! J'attends des circonstances parfaites pour me faire Inland Empire, à savoir soirée tranquille, humeur adéquate et surtout : débrancher le téléphone ! avec la sortie de Twin Peaks, il est toutefois tentant d'imaginer ce qu'aurait pu donner Mulholland dans son format originel, vu que je rappelle qu'à la base, ça devait être le pilote d'une série tv...

 

autre film que je vois après tout le monde : Sin City de Rodriguez ! je le présente pas... bin j'ai trouvé ça cool, assez annonciateur du mouvement -hommage bis film de genre- Grindhousien... après, j'ai pas lu les romans graphiques de Miller (ouais, on dit plus bd quand c'est intelligent, on dit romans graphiques), apparemment c'est du copié-collé à la case près, ce qui fait poser la question de l'utilité de l'adaptation... mais j'ai envie de dire qu'avec tous les remakes bousesques et hautement inutiles qu'on nous sort depuis 10 ans, faut se faire une raison... (mais T_T quand même)

 

rien à voir, j'ai vu le méconnu Come and See (Requiem pour un massacre en français), un film russe de 1985, réalisé par Elem Klimov, qui se refait une petite notoriété avec son DVD et une diffusion sur canal+. Mettant en scène un jeune Biélorusse qui part en guerre en 1941 contre les nazis, ce n'est évidemment pas un film à mettre entre toutes les mains, vu qu'il est très difficile, avec pas mal d'images marquantes (les cadavres derrière la maison, le gars brûlé, des pu### de gueules, la dernière partie atroce, etc.)... le film paraît à la fois super réaliste (il en est d'autant plus traumatisant) et onirique en même temps, notamment le début, sa forêt presque enchanteresse (les gouttes qui tombent des arbres quand on les secoue) puis on vire au cauchemar dès l'explosion, avec le son qui devient étouffé, la brume dans les champs, la traversée du marais (o_O), bref, à voir mais seulement quand on est d'humeur... le visage du jeune acteur principal, surtout à la fin, reste dans la tête (sans parler de la dernière scène avec le portrait d'Hitler dans la flaque...)

 

autre vieux film : le Manhunter de Michael Mann, qui date de 1986 :cry2: je l'avais pas vu depuis, je sais pas, plus de 10 ans en tout cas, et c'était très bien aussi, sacré Michael ! pour ceux qui ne voient pas ce que c'est, le film s'appelle Le Sixième Sens en français (pas celui de Shyamalan donc) et si vous arpentiez les vidéo-clubs, vous avez forcément du voir la jaquette... il s'agit de la première incursion cinématographique de ce cher Hannibal Lecter, le célèbre personnage de Thomas Harris... oui oui, l'adaptation de Dragon Rouge tout ça, repris en 2002 par cette grosse buse de Brett Ratner... alors Manhunter est très ancré dans les années 80, avec des séquences bien marquées (et la musique...), mais ça reste un sacré film, toujours aussi efficace dans sa réalisation et surtout SURTOUT y'a le charmant William Petersen (Grissom dans les Experts) jeune ET en mini-short ROSE ! si ça vous donne pas envie de le voir ça, hein... (pis y'a aussi la fameuse scène du tigre :><: très hypnotique)

 

sinon j'ai vu d'autres trucs, mais je sais plus quoi là... donc je reviendrai... et vous pouvez même venir dire ce que vous avez vu... sur ce, bonne soirée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Up le topic, up again !

 

Bon... J'ai vu pas mal de films ces derniers temps, mais je vais parler d'un documentaire à la place :cool:.

 

Il s'agit de Baraka, un film-doc, ou doc-film, ou film simplement, je ne sais pas, qui date de 1992 réalisé par Ron Fricke (qui avait déjà participé à la trilogie des Qatsi que vous connaissez peut-être dans le même style). La musique est indispensable ici car il n'y a pas de voix-off (heureusement) et est signée entre autre par Michael Stearns ou les plus connus Dead Can Dance.

 

Je suis bien emmerdée pour vous décrire Baraka... Le plus important, c'est son incroyable beauté : on assiste à une succession d'images ou de vignettes très esthétiques. Le voyage passe des crêtes enflammées de volcans à une marée humaine, rend hommage à des monuments imposants et ancestraux, interroge le ciel sublimé et des portraits humains, le temps qui passe, le tout rythmé par des tambours aux résonances tribales. J'ai peur que toute description ne soit malheureusement galvaudée pour expliquer ce que l'on peut ressentir devant Baraka.

 

Ou pas. En temps que poésie (ir)réelle, si vous n'êtes pas d'humeur ou pas dans le trip, vous pouvez aussi trouver ça chiant et même peut-être un poil préfabriqué (notamment quelques scènes des tribus qui sont presque trop magnifiques pour être vraiment naturelles).

 

Il n'empêche que j'ai réellement été hypnotisée par ce spectacle (et traumatisée par le passage des poussins) dans lequel il se passe tout et rien à la fois. Un film que je pense avoir du plaisir à regarder tous les trois, quatre ou cinq ans pour l'apprécier et le comprendre de manière totalement différente à chaque fois.

 

Le film m'a l'air d'être disponible sur Youtube, mais je ne saurais que vous encourager à le regarder dans de meilleures conditions que dans une version toute pourrie ne lui rendant clairement pas justice, un des intérêts étant sa finesse visuelle.

 

Je vous mets ce trailer, car les autres ont le mauvais goût d'être commentés par une voix qui tombe comme un cheveu sur la soupe (vraiment). Dans celui-ci il y a des sous-titres lourds pour exposer les thèmes, ils ne sont pas dans le film, je vous rassure.

 

 

En espérant que ce topic fasse un jour 50 pages...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
autre vieux film : le Manhunter de Michael Mann, qui date de 1986

il s'agit de la première incursion cinématographique de ce cher Hannibal Lecter

surtout SURTOUT y'a le charmant William Petersen (Grissom dans les Experts) jeune ET en mini-short ROSE !

 

 

ha! bah enfin quelqu'un qui l'a vu ! non parce que j'en parle de temps en temps (j'aime beaucoup ce film et je l'ai vu avant de voir les experts alors hein!) et je le trouve vraiment bien foutu! J'ai vu le remake avec Edward norton et c'etait pas super. Autant le tueur est attachant avec l'aveugle dans le premier autant la, y'a rien qui se passe. Il est pas charismatique pour un sou (dans le remake je parle)

Faut que je me le retrouve a la fnac tiens

 

 

SInon j'ai regardé le trailer, je susi dans une phase contemplative en ce moment. J'aimais pas trop ca avant, je trouvais ca tres chiant mais la maturité tout ca, bref, le trailer donne bien envie de voir la suite (pi la derniere fois que j'ai vu des tribus c'etait dans canibal holocauste et franchement, j'aurais bien envie de les voir danser les indigenes et pas bouffer de l'occidental)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Roooh pourtant le Manhunter, comme je disais, il était assez répandu dans les vidéo-club ! Mais oui, nous l'avons vu toutes les deux, que veux-tu, la classe ça ne se contrôle pas :cool:. Je me suis épargnée la vision du remake par contre...

 

Et Baraka, ça changera beaucoup de Cannibal Holocaust alors :ninja:, y'a évidemment un côté "carte postale" mais comme Catti l'a très bien dit, je trouve qu'il y a une vraie émotion qui se dégage, mais bon... j'ai du mal à dire si ça peut facilement fonctionner sur tout le monde ou pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'ai lu la nouvelle cette nuit, j'ai eu sérieusement la bouche décrochée pendant cinq minutes >_>

 

(je viens de revoir la BA de Jumanji, ça a quand même vieilli :D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui je l'ai appris cet aprem :'( en plus présomption de suicide , j'en reviens pas.. on oublie souvent que c'est pas parce que quelqu'un a fait moult films exprimant la joie de vivre que ça lui correspond forcement toute sa vie T_T

un grand acteur jouant la carte des émotions et avec son style bien à lui ! R.I.P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
on oublie souvent que c'est pas parce que quelqu'un a fait moult films exprimant la joie de vivre que ça lui correspond forcement toute sa vie T_T

 

 

Le pire, c'est que d'après ses voisins, il avait l'habitude de faire le pitre chaque fois qu'il sortait/faisait ses courses/etc... En fait, c'était la méthode qu'il avait trouvé pour cacher à ses proches qu'il était en train de sombrer....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.
Remarque : votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...