Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
Zhuge

Le cinéma HK

Messages recommandés

moi aussi j'ai tapé dans les hong kong award mais pas le même film : Running on Karma

 

Running_on_Karma.jpg

 

Origine du film : hong-kongais, chinois

Réalisateur : Johnny To, Wai Ka-Fai

Acteurs : Andy Lau, Cecilia Cheung, Cheung Siu-Fai

Genre : Action, Thriller

Durée : 1h 32min

Année de production : 2003

 

Synopsis :

 

Strip-teaseur doux, affable et doté d'une musculature imposante, Big est un ancien moine bouddhiste qui possède le don de voir le « karma » de certaines personnes. Il va se servir de ce don bien particulier pour aider Lee Fung-yee, une jeune inspectrice de police, à arrêter un criminel très dangereux et très violent. Mais leur enquête va les mener beaucoup plus loin qu'ils ne l'imaginaient: aux confins de leurs origines.

 

 

la bonne nouvelle dans ce film c'est qu'Andy Lau se balade à poil la moitié du temps !! :furious: la mauvaise c'est qu'il est transformé en bodybuilder tout moche ! la vie est injuste ! T_T

 

 

je trouve ce film pas terrible en fait. avec des personnages stéréotypés, des combats avec déplacements pas du tout naturels qui chez moi ne passent pas très bien. Malgré ma remarque précédente c'est le pitch sur le karma qui m'a fait choisir ce film et non le strip teaser, mais là aussi on est sur la faim pendant la majeur partie du film;

bien qu'il soit classé en action triller, une fois l'intro passée il fait plutôt office de comédie romantique gentillette sans être vraiment drôle... du moins durant la majeur partie du film. car d'un coup ça change de style et de profondeur. Étonnant ! on est habitué à ce que les films fassent une surprise scenaristique mais un changement de genre ça déconcerte davantage ! mais finalement c'est aussi un peu le cas avec avec infernal affairs. serait-ce une caractéristique des films HK ?

 

bref un film qui ne vaut que pour sa fin :p ( et pour les éventuels fans de très gros biscoto !! )

 

noel et vacances obligent ce sera mon dernier hk pour quelques jours :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noel et vacances obligent ce sera mon dernier hk pour quelques jours :p

 

Pas mieux ! Enfin je vais tenter de conserver un rythme pas trop moche, encore faut-il que j'arrive à attraper les films que je veux voir. :furious:

Sinon, on peut pas vraiment dire que ta présentation me donne envie de le mettre haut dans la liste des priorités, malgré le fait que j'apprécie bien Johnny To.

 

P'tet qu'Andy Lau est super mignon à moitié à poil, mais c'est un peu trop léger quand même !

La partie finale - qui change complètement comme tu dis - vaut-elle le coup de regarder tout le reste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est trop cool ce sujet

 

Time and Tide est juste énorme, je l'avais vu en double video cd sous titré anglais et mandarin en même temps.

 

Dans les Tsui Hark, j'apprécie beaucoup histoires de cannibales. ce doit etre son 2 ou 3e film

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tsui Hark est vraiment bon, je vais probablement me faire les "Il était une fois en Chine" et les "Syndicats du Crime" un jour, d'ailleurs si je me plante pas, "Syndicats du Crime" c'est en partenariat avec Woo.

Mais bon, c'est pas pressé, je mets un frein aux longues (?) séries pour le moment !

 

Je connais pas du tout Histoires de Cannibales, si t'as le temps de faire un p'tit truc dessus ça m'intéresse bien. :D

 

Et ce soir, je fais des posts sur Ip Man 2, et sur The Legend is Born - Ip Man.

Et j'attaque Storm Riders, enfin. :ninja:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, CattiBri, j'te pique en partie ta présentation ! :D

Et on va commencer par :

 

affiche-Ip-Man-2-Yip-Man-2-2010-3.jpg

La vache, c'était galère de trouver la jaquette du 2 ! o_o

 

Origine du film : Hong-Kong

Réalisateur : Wilson Yip

Acteurs : Donnie Yen, Sammo Hung, Simon Yam, ...

Genre : Arts-Martiaux

Durée : 1h45 environ

Année de sortie : 2010

 

Synopsis :

Ce film commence peu de temps après la fin du premier, plusieurs années après ses soucis avec les japonais. Ip Man, sa femme et son fils sont installés précairement à Hong-Kong, et n'arrivent pas particulièrement à subvenir à la fois à payer le loyer, la nourriture, les études pour le gamin, etc. Ip Man décide donc d'ouvrir une école d'arts martiaux de Wing Shun, afin de se remplir un peu les poches. Il arrive bien vite à se faire un petit noyau de disciples, mais commencent alors les emmerdes, quand ces derniers se font harceler par des disciples d'autres écoles d'arts martiaux, réunies en une sorte de groupe présidé par Hung Chun-nam.

Celui-ci est obligé de reverser une partie de ses gains aux anglais, à l'officier Wallace, pas vraiment un modèle d'égalité envers la gente asiatique...

 

Distribution :

- Donnie Yen (Ip Man) : De retour pour jouer la suite, Donnie Yen trimballe son flegme et ses compétences en arts martiaux d'un bout à l'autre du film, toujours aussi plaisant de sa part !

- Sammo Hung (Hung Chun-nam) : Sammo Hung, c'est un peu le spécialiste de la chorégraphie qui tue made in Hong-Kong ! Il a su imposer son talent en peu d'années, et ça claque toujours. *_* Son rôle dans le film est bien sympathique d'ailleurs, et sa bedaine l'empêche pas de faire des cabrioles.

- Darren Shahlavi (Taylor "The Twister" Milos) : Champion de boxe anglaise, Taylor est l'archétype du bad guy qui taunt ses adversaires comme un connard. Pis un peu de boxe pragmatique, c'est la classe.

 

Avis :

On prend les mêmes et on recommence ! Enfin dans le cas présent, on prend le même plutôt, ça correspond mieux. :ninja:

Ceux qui ont aimé le premier aimeront le second, ceux qui n'ont pas apprécié le premier ne risquent pas de plus apprécier le second, aussi simple que ça ! L'histoire est un peu moins intéressante, la partie colonialisme est moins bien reflétée que la partie domination par l'Empire Japonais lors d'Ip Man. A côté de ça, on peut constater de bons, voir très bons combats, vu le paquet d'experts en vue, manquerait plus qu'ils se ratent. Certains sont de purs morceaux d'anthologie (le combat sur la table), d'autres sont plus intéressants (les combats de fin), d'autres rappellent le premier (plutôt vers le début).

Petite incohérence sur la fin, pas forcément trop marquante mais

il oublie la majorité du combat le conseil qu'il donne lui-même à Hung Chun-nam contre le même adversaire

.

On reste dans la lignée, c'est un peu moins enchanteur, mais pas moins bon.

 

Comme l'autre, fera passer un bon moment à qui souhaite regarder un film d'arts martiaux. Et pas besoin d'avoir vu le premier pour regarder celui-ci !

Mais autant commencer par le premier quand même. :0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et j'attaque avec la seconde présentation, le dernier film sur Ip Man que j'ai vu :

 

the-legend-is-born-ip-man-2010-1.jpg

Retour dans le passé avec cet épisode !

 

Origine du film : Hong-Kong

Réalisateur : Herman Yau

Acteurs : Dennis To, Sammo Hung, Yuen Biao, Fan Siu-wong

Genre : Arts-Martiaux

Durée : 1h45 environ

Année de sortie : 2010

 

Synopsis :

Chine, Fo-Shan, en 1905. Papa Ip envoie son fils, Ip Man, ainsi que son fils adoptif, Ip Tin-chi, apprendre le Wing Chun auprès du grand maître Chan Wah-shun.

Quelques années plus tard, Ip Man est envoyé à Hong-Kong y apprendre l'anglais et y faire ses études. Sur place, il y rencontre Leung Bik, apothicaire et fils d'un ex maître du Wing Chun, qui lui enseigne une autre façon de voir son art. Pendant ce temps, son frère, Ip Tin-chi, grimpe dans la hiérarchie de son école, tandis qu'un groupe japonais s'implante à Fo-shan, dirigés par Mr. Kitano. Ceux-ci semblent très intéressés par le fait de s'implanter économiquement dans la zone et subventionnent les écoles d'arts-martiaux.

 

Distribution :

- Dennis To (Ip Man) : Y'a un truc à dire, ça change ! Forcément, un acteur plus jeune pour incarner un Ip Man plus jeune, mais même, après avoir vu Donnie Yen incarner le rôle, ça fait bizarre.

- Fan Siu-wong (Ip Tin-chi) : Frère adoptif de Ip Man, Ip Tin-chi ne souffre pas de la "gloire" de son frère, et au contraire forme avec lui un binôme rêvé. Il est amoureux de Cho.

- Hins Cheung (Cho) : Jeune fille étudiant le Wing Chun, elle sympathise très vite avec les frères Ip. Elle est amoureuse de Ip Man et ignore les avances de son frangin.

- Huang Yi (Cheung Wing-shing) : Jeune femme de haute famille, elle tombe amoureuse de Ip Man dès le premier regard, ou presque.

 

Avis :

Rien qu'à voir mes commentaires dans la distribution, on change un peu de style en effet.

Les deux réalisateurs n'ont pas vraiment de points communs, si ce n'est l'histoire d'Ip Man, et le fait qu'il y ait des arts martiaux. Ici il s'intéresse plus au processus qui a fait d'Ip Man ce qu'il est, plutôt que de s'orienter sous des masses de combat, et la sauce prend à mon avis beaucoup moins. Le film est pas mauvais, mais il devient plus banal. Il y a quand même quelques bons points, dont le frère adoptif, et le triangle amoureux, ou plutôt le quatuor amoureux dans le cas présent, joue avec beaucoup de finesse.

Mais forcément, comparé aux autres, on a l'impression d'en avoir moins. Il manque quelque chose à ce film pour qu'il soit à la hauteur des deux autres.

Du coup, il va sans dire que je ne le conseille pas en priorité aux deux autres, et d'autant moins si vous avez pas apprécié ces deux autres films.

Après, si vous aimez bien Ip Man, ça se regarde plutôt bien. ^__^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

me revoilou ! chic de nouvelles présentations ^-^ une trilogie, ça va attendre un bout, mais je la mets dans la liste des trucs à récupérer.

 

Demain je regarde Time and tide puisque je l'ai et que le baron vient mettre son +1 ! et j'ai également récupéré ab-normal beauty classé dans "horreur".. humm je sais pas si je vais aimer mais si c'est bien sanglant ça fera venir Molo ! :ohmy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, Ip Man n'est pas vraiment une trilogie !

Ip Man et Ip Man 2 sont à suivre, et théoriquement il aurait dû/devrait y avoir un troisième épisode qui se concentre sur Bruce Lee, mais Donnie Yen est pas chaud pour le tourner.

A côté de ça, Legend is Born est le premier épisode d'une série de deux ou peut-être trois, avec un autre réalisateur, d'autres acteurs.

 

En gros, il s'agit de deux projets parallèles, mais qui dans un sens se complètent. :ohmy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avis :

Ce qui marque le plus avec ce film, c'est cette sorte d'anti-aspect impressionniste. Ce qui est d'autant plus paradoxal que les gunfight sont très bien chorégraphié.

Tsui Hark joue avec la frustration du spectateur, en sortant des combats et de l'action très "réaliste" dans son approche. Ici les gens n'esquivent pas ou peu les balles, et on a l'impression d'assister à des scènes brutes, dégueulasses (dégueulasses dans le sens où Tsui Hark ne cherche pas à en faire des tonnes. Sans oublier qu'il aime bien stopper sans satisfaire pleinement l'auditoire. Les phases narratives, de leur côté, montrent un petit grain de folie, et alternent entre un peu d'humour, un esthétisme léché et des second rôles pas tout à fait normaux dans leur tête.

Là où John Woo saute sur les évidences en nous alignant parfaitement tous les codes de l'amitié et de l'honneur, Tsui Hark préfère passer la plupart d'entre elles par des petites phrases bien senties, des gestes, ou par son environnement sonore. En parlant d'environnement sonore, c'est peut-être un des meilleurs points du film. Le côté très sobre fait ressortir juste comme il faut l'ambiance urbain d'un Hong-Kong moins "riche" que ceux dépeints par Woo. Puis les acteurs parlant en trois langues différentes selon les situations, c'est toujours sympa pour rendre crédible les brésiliens et les anglais. :ohmy:

 

Et hop, un de plus !

 

Pour rebondir là dessus, l'ami qui m'a fait découvrir le film me fait remarquer qu'enn général la caméra et le spectateur a une demi seconde de retard sur l'action. Un effet qui renforce l'effet que tu mentionnes ne pas en faire trop et stopper sans satisfaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hop voila j'ai eu le temps de regarder time and tide :)

 

Wong est partout !! :ohmy: :D

 

et puis

la fin est surprenante : ça ne finit pas en drame mais sur une touche d'espoir !! o.o

 

 

un bon film en effet avec des scènes d'actions prenantes , bien orchestrées, plutôt originales

je pense par exemple à la descente de l'escalier avec le contrepoids humain :p

tout en restant assez crédibles. j'aime !

 

Mon film préféré jusqu'à présent demeure cependant infernal affairs I

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.
Remarque : votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...