Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
jyelka baron de la biere

Les Action RPG de Quintet

Messages recommandés

Souvenez sur la Super Nintendo, à côté de Zelda et de Secret of Mana sont sortis quelques actions RPG en France. Parmi eux, de nombreuses productions signé Quintet, un développeur qui bossait pour Enix. A son actif : les deux act raiser (que je n'ai pas en cartouche, et auquel j'ai trop peu joué en émulation pour en parler)

 

et surtout une trilogie d'action RPG qui présentent certaines similarités, en particulier sans la trame du jeu où il s'agit de restaurer le monde:

 

- Soul Blazer que je compte me procurer prochainement

 

- Illusion of Time auquel j'avais joué à l'époque mais dont le souvenir est flou, un jeu assez linéaire dans lequel on visitait les 7 merveilles du monde. Très sympa avec un système de transformation du héros qui induit 3 façons de jouer. J'en reparlerai peut être si je le refais, vu que j'ai acquis la cartouche l'an passé.

 

- Terranigma, moins connu car sorti trop tardivement, c'est-à-dire juste avant la N64 et lorsque la PS1 était bien implantée. J'ai enfin pu l'acheter (un peu cher ouch l'an passé aussi) et je m'y suis is en janvier. Là, j'ai 12 heures dessus, matière à blablater donc.

 

Parlons donc de Terranigma parce que j'y joue et que je fais ue petite pause suite à un moment d'énervement/impatience dessus. On incarne Ark, un jeune garçon qui vit dans un monde souterrain où dans le ciel luit un cristal. Son village est isolé et à ce moment u jeu vous vous déplacez sur une carte en mode 7 avec un effet arrondi assez sympa. Voilà pour le prologue, vous avez quelques tours à explorer (7 de mémoire) en guise de tutorial. Puisqu'il s'agit du début le jeu est sympa, l'arme que vous utilisez restaure vos PV sans que vous fassiez rien (ça ne durera pas et y a une astuce eucharistique à ce prodige). Ne me demandez pas le pourquoi du comment du début de l'histoire, je m'en souviens plus. Bref, y a une boulette, et vous devez aller à la surface restaurer le monde (et sans doute au passage votre village dont les habitants ont été transformés en statues si je me rappelle bien). Après le scénario décolle un peu, mais jusqu'à maintenant c'est classique et on enchaine les quêtes "localisées" même si des persos font le fil rouge. Y a pas mal d'humour et la traduction me semble très correcte.

 

Les combts sont très dynamiques, il y a certes qu'une arme : la lance. Mais, comme on peut courir et sauter, ça bosste le tout, surtout qu'en tout on a une demi douzaine de coup. Le coup de base, le multi coup en martelant la touche d'attaque, le coup sauté, le coup piqué en courant et le coup sauté piqué plongeant. Et une parade. La magie existe mais je m'en sis jamais servi. Le menu est assez sympa, puisqu'animé par Yumi, une sorte de boule qui vous sert de compagnon et vous guide dans une boite (de pandore) où sont entreposé vos items et autre, c'est visuel et bien plus agréable que d'austères menus

 

Une fois à la surface, c'est-à-dire après 2 heures de jeu, il n'y a rien ou presque. Vous rencontrez des âmes de plantes, d'animaux. Une fois certains ennemis battus, les êtres vivants réapparaissent, vous pouvez alors parler avec les végétaux et les animaux. La forêt (amazonienne) réapparait, puis les mammifères et les oiseaux. Grâce à ces derniers vous pouvez voyager à dos de mouettes, la top classe.

 

Puis, le tour des humains vient, à vous de refonder la civilisation. Dès lors vous ne pourrez plus discuter avec nos amis les bêtes, mais à vous le vaste monde. A vous les forêts hantés, mention spéciale au passage ans une ville en ruine infestée de zombis.

 

Une particularités de Terranigma réside dans son univers, pour une fois on joue en terrain connu puisqu'il s'agit de la carte de notre monde (Illusion of Time évoquait les merveilles du monde Angkor, la grande muraille). Avec un peu de diversité, on va de Lhassa (avec de grands bouddhas et des temples)à Anjoue et en Espagne au Japon (où on visite un studio de jeux vidéo)

jusqu'à New York et au Brésil et ses carnavals. Un peu cliché mais ça change des ambiances médiévales pures, et c'est la première fois je crois que je vois des perso noirs (dont un qui fait du skate bord) dans un RPG Jap.

Terrain géographique connu, et chaque ville est prétexte à une ambiance différente, des protagonistes qui sont des références à des personnages historiques (Christophe Colombes, Bell, Marx ...) et à des dégustations de plats locaux. Il semble possible d'influencer le développement des villes avec certaines de nos actions, on va aider à l'invention du hamburger par exeple.

 

Bon, le jeu se montre assez linéaire, mais prenant. Pour le moment, je me suis assez peu battu. Il y a beaucoup d'exploration de viles. Après, un souci du jeu, propre à l'époque, c'est que les indices sont parfois pas légions, qu'il faut faire les choses dans un certain ordre bien déterminé et ps possible à court circuiter, parler à machin pour débloquer un truc, puis revenir voir une autre personne... à laquelle on avait déjà parler, traverser le continent pour aller voir dans une autre ville pour pouvoir accéder à un lieu juste à coté de la ville initial. Si on trouve le truc ça passe (et c'est le cas dans 90% des situations), mais quand on trouve pas, ça devient lourd, je viens de tourner 2 heures en sachant qui je devais voir, mais sans trouver comment ni où exactement. Après avoir regardé un guide (3e fois en 12 heures de jeu), j'ai appris que je devais traverser toute l'Amérique du sud (zone du début du jeu avec les animaux à qui on ne peut plus parler et où une ville a poussé) , ce qui a déclenché un évènement en apparence sans rapport avec la quête que je fais. ça provient du mécanisme de jeu à l'ancienne de faire parfois de grands détour pour avancer d'un petit pas.

 

A ce petit reproche, j'aouterai l'absence de carte du mondes lors des déplacements pédestres sur la carte (dans ls donjons y a une carte parfois utile) et le fait que certains endroits visitables/à visiter ne soient pas très distinct voire même assez caché et qu'on tombe dessus par hasard. Ce qui ne facilite en rien la partie exploration, surtout si on rame pour savoir où aller.

 

Bon, je m'y replonge parce que c'est un bon jeu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'histoire a l'air bien sympa ! ( pis j'aime les heros avec une lance), par contre j'ai jamais eu la snes et je ne l'ai jamais émulé encore ! :molo:

 

merci de venir nous en parler en tout cas, l'old school n'est pas mort ! :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors j'ai une quinzaine d'heures de jeu au compteur. Un bon jeu, mais un peu daté par certains mécanismes de jeu qui font qu'il n'est pas parfait indices parfois très allusifs. super, j'ai du encore regarder une FAQ parce que j'avais pas l'ordre des trucs à faire. En gros, j'avais choppé l'objet qu'il me fallait un peu avant, mais son usage m'échappait. : des bottes de courses, qui servent à courir pour éclater les murs et ainsi ouvrir des portes à des endroits précis d'un donjon. Je rappelle qu'à l'époque ces jeux étaient vendus avec leur guide en France.

 

L'histoire prend plus forme, pour une raison simple : il y a lus de protagonistes humains.

Au début du jeu, il y a une référence à une guerre entre l'ombre et la lumière, un équilibre tout ça tout ça. Pour le moment c'est en retrait mais je sens que ça va revenir à un moment pour être la révélation du scénario. Bref, pourquoi restaurer le monde, si ce n'est pour sauver son village crytal qu'on a fui au début du jeu et dont les habitants ont été changés en statue.

 

mais il y a Celina, qui vit à la fois à Crytal et dans le monde de la surface, qui semble détenir un terrible secret lié au massacre de ses parents dans un village qui ressemble étrangement à Crytal à la surface et dont les habitants sont les gardiens d'un secret

et l'intrigue tourne autour d'elle qu'on doit protéger, qui s'enfuit etc qu'on retrouve à marier. Elle est recherchée par beaucoup de monde.

 

 

Et il y a autour de ça, une histoire de jalousie, d'amour qui va mettre le héros dans le pétrin à certains moments.

 

Du côté des viles, je suis revenu à Ne York qui a changé, les bâtiments sont plus grands, de nouveaux habitants Mais je ne sais absolument pas de quelle façon on influence le développement des cités. Mais de revenir dans une ville transformée donne envie d'explorer encore le coin. J'espère pouvoir passer encore dans des villes où j'ai apportéle progrès.

 

Je suis aussi arrivé en bateau et à pied par la Chine. Pour une quête doublée d'une mission d'infiltration à éviter des gardes (c'est dans ce passage que j'ai du regarder la faq pour les bottes).

Et là après avoir mis la main sur un avion, j'ai atterri en Russie dirigée par un Ivan qui a un fort culte de la personnalité...

 

 

CattiBri, la super nes est superbement bien émulée sur PC. Ma préférence va au SuperNesX9, si tu as un pad 6 ou 8 boutons, c'est parfait. La machine dispose de très bons jeux. Ce serait dommage de s'en priver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Du côté des viles, je suis revenu à Ne York qui a changé, les bâtiments sont plus grands, de nouveaux habitants Mais je ne sais absolument pas de quelle façon on influence le développement des cités. Mais de revenir dans une ville transformée donne envie d'explorer encore le coin. J'espère pouvoir passer encore dans des villes où j'ai apportéle progrès.

 

La croissance des villes est provoquée par des actions faîtes durant la quête principale et/ou des quêtes secondaires. Certaines sont presque impossibles à compléter sans l'aide d'une faq, et je soupçonne les traductions anglaises et françaises d'avoir paumé une partie des indices de la version originale (un problème de Soul Blazer et Illusion of Time/Gaya)

 

 

Je suis aussi arrivé en bateau et à pied par la Chine. Pour une quête doublée d'une mission d'infiltration à éviter des gardes (c'est dans ce passage que j'ai du regarder la faq pour les bottes).

Et là après avoir mis la main sur un avion, j'ai atterri en Russie dirigée par un Ivan qui a un fort culte de la personnalité...

 

Là, t'approche dangereusement de la conclusion du jeu: je te conseilles de faire un dernier tour du monde et des quêtes secondaires avant d'entamer le dernier arc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai enfin eu le temps de finir Terranigma.

Une bonne quinzaine d'heures et un peu de FAQS pour certains passages. Trouver les 5 pierres, il m'en manquait une et l'autre je savais où elle était mais j'avais pas trouvé le coin exact e la carte où il fallait marcher dans le désert pour la trouver.

 

Le jeu accorde la part belle à l'exploration. J'ai jamais utilisé la magie.

J'ai trouvé que le scénario devenait pas mal vers la fin. Quand on arrive en Russie, ça prend un petit tour Science Fiction. et y a tout un topo sur la dualité des choses etc

La fin en elle même peut décevoir (ah le mode 7) certains car elle se focalise sur le héros et pas du tout sur les protagonistes rencontrés lors de l'aventure sauf un.

 

J'ai pas tout fait à 100%, pas fait les quêtes de croissance des cités.

Une d'entre elle a d'ailleurs brulé et New York a atteint 100% et est donc passé du village aux gratte ciels.

 

Je le recommande volontiers à ceux qui veulent un action rpg à l'ancienne. CattiBri lance toi.

 

Je reviens sur ce sujet pour blablater de soul blazer si je parviens à mettre la main dessus. Et aussi quand j'aurais refait Illusion of Gaia.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.
Remarque : votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...