Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
CattiBri

Lectures en cours

Messages recommandés

Je voulais faire un commentaire sur les deux premiers cycles de la Compagnie Noire hier, mais me suis endormi devant, ce qui fait que le commentaire ressemblait à un truc du style :

 

"Après avoir fini les deux tomes de la Compagnnnnnnnnnnnnnnnncbvb,bnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn"

Sur plein de ligne. :x

Du coup, j'en ferai un ce soir. :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, j'ai terminé les deux premiers cycles de la Compagnie Noire, je vais faire un petit commentaire sur chacun, le second contiendra quelques spoils, pas méchants, mais si vous voulez un jour entamer la série sans rien connaître dessus, faudra éviter de la lire. Après, si ça vous gène pas d'apprendre des généralités, faites vous plaisir, je ne vais pas gâcher la trame ! :p

 

Compagnie Noire - Cycle 1 (tomes 1 à 3) :

 

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la Compagnie Noire raconte l'histoire de la dernière compagnie franche de mercenaires issue de Khatovar (un endroit qui, si on déduit le sens, produit de sacrées troupes de mercenaires). Bien que n'étant plus que l'ombre de ce qu'elle a été par le passé, la Compagnie Noire est encore une troupe d'élite craint par toute armée régulière. Qu'ils aient été des criminels, des soldats, ou même tout simplement des civils intéressés par des profits ou un idéal personnel, chaque membre a mis de côté son passé en signant dans la Compagnie. Le premier cycle conte l'histoire de la Compagnie alors qu'elle est sur le point de se faire engager par la Dame, dictatrice de l'Empire, afin de filer un coup de main à sa stratégie visant à écraser la résistance des Rebelles et d'offrir un soutien à certains de ses Asservis, mages over-powered au service de la Dame, au nombre de 10.

Toutes leurs "aventures" sont consignées dans les Annales, par Toubib, l'actuel annaliste. Ces annales sont un melting pot des impressions de l'annaliste, de détails techniques vis à vis des batailles et des stratégies, mais aussi une liste funéraire, ou des récits photos à propos de la Compagnie.

 

Ce premier cycle aussi appelé Campagne du Nord, est vraiment très bon !

Présentant et nous faisant suivre certains personnages, à la fois emblématiques et cruellement normaux au sein d'un monde qui l'est moins, l'histoire est très crue sans entrer dans la débauche gratuite de violence. Le cycle nous donne l'occasion d'explorer toutes les facettes du conflit du Nord, que ça soit du côté de l'Empire ou des Rebelles, voire des éléments perturbateurs qui évidemment ne pourront s'empêcher d'intervenir en plein milieu. Le premier volume est assez classique, présente l'univers et nous conforte dans l'idée que la Compagnie, c'est des salauds avant tout, avec certes un sens de l'honneur, mais plus envers leur famille qu'envers le reste du monde. Le second volume campe une histoire très sombre, alternant entre les passages de la Compagnie et un barman ruiné qui se retrouve entrainé dans une embrouille qui va vite le dépasser. Ce volume très humain est peut-être mon préféré, sans oublier que le style narratif très particulier est jouissif. La Compagnie doute, mange des coups durs, se meure tout en se préparant pour un dernier baroud d'honneur. Le troisième volume est totalement dans la série du deux, peut-être pas aussi pessimiste par contre. Il met un terme à l'une des campagnes les plus sanglantes de l'histoire de la Compagnie.

 

Je vois pas trop quoi rajouter de plus, à part qu'on sort de la lecture de ces trois volumes avec des yeux qui brillent, tant devant le style de l'auteur qui prend malin plaisir à torturer ses personnages secondaires, que devant la trame, intelligemment mise en uvre, en nous racontant l'histoire de bâtards sans tomber dans la facilité de la cruauté.

 

 

Compagnie Noire - Cycle 2 (tomes 4 et 5) :

 

Spoil

La Compagnie Noire, bien qu'ayant réussi à accomplir son contrat, ne se résume plus qu'à sept membres. Dirigés par Toubib, elle se dirige vers le Sud, afin de retrouver Khatovar et de renouer avec leurs origines. Malgré leur nombre vraiment bas, la réputation de la Compagnie a tôt fait d'attirer des mercenaires pour commencer à renflouer les caisses. Un peu paumés sur le chemin - faut dire que la destination de Khatovar est un peu paumée depuis les siècles - ils finissent par faire étape à Taglios, grande ville sous la menace des Maîtres de l'Ombre, puissants sorciers, et malheureusement pour la Compagnie, sur le chemin entre eux et la zone où ils supposent que se trouve Khatovar.

Fin du Spoil

 

Ce deuxième cycle était un peu moins bon que le premier à mon goût, même s'il présente beaucoup de trucs sympas, comme le retour de certains personnages que j'avais apprécié lors du premier cycle, ou de montrer ce qu'est réellement la Compagnie Noire, plus qu'un groupe de mercenaires. On assiste aussi au premier changement d'annaliste dans ce cycle, ce qui change aussi radicalement l'approche du livre ! Dans un sens, le rythme est à la fois plus lent (il ne se passe pas grand chose en terme d'action) et plus rapide (les mois défilent à toute vitesse), et montre le potentiel, ainsi qu'une partie du passé de la Compagnie.

 

Il reste une tuerie à lire, mais la fin du Cycle en forme de "à suivre" est de trop, ça donne des envies de meurtre et d'acheter le tome 6 !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mon dieu Molochai trouve le temps de lire !!! :><: :><:

 

j'attends ton avis avec impatience parce que ce bouquin sort bien de notre ordinaire fantasy tout en ayant un sujet qui m'intéresse ! ( des fois je me dis que j'aurais du faire des études de psycho ....)

 

de mon coté j'ai commencé le trône de fer de George RR Martin ( la réédition intégrale des 3 premiers tomes ) : c'est vraiment très bon et prenant ! beaucoup de personnages, des intrigues politiques , l'invasion des forces du mal/de la nuit/de l'hiver totalement au second plan au profit justement de ces luttes pour le pouvoir ! on ne tarde pas à se rendre compte que l'auteur n'est pas tendre avec ses personnages, qu'en gros aucun n'est à l'abri et je me pose bien des questions sur leur devenir :><:

 

j'ai également commencé les chroniques d'alvin le faiseur d'orson scott card qui présente une amérique parallèle où la magie existe. Pour le moment avis mitigé mais j'attends encore car je n'ai même pas fini le premier volume ! pas aussi prenant en tout cas que la série d'ender du même auteur, contrairement à ce qu'on m'avait dit.

 

et la compagnie noire, un jour, un jour ! :furious:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh oui Catti, mais ça m'arrive trop rarement (je vais essayer de lire Locke Lamora là, c'est pas gagné).

 

Alooooooooooooooors, ce livre donc.

 

L'auteur est Daniel Tammet comme vous pouvez le voir. Je l'avais découvert par hasard en interview à la téloche, lors de la sortie de son 2ème livre et je l'avais trouvé vraiment intéressant à écouter alors plop, j'ai acheté "Je suis né un jour bleu", son premier bouquin, dans lequel il raconte sa vie.

 

Mais qu'est-ce qu'il a ce Daniel Tammet de si intéressant, vous allez me demander ? Comme l'indique la couverture, c'est un "savant autiste". Effectivement, il est atteint du Syndrome d'Asperger mais est également "savant", il possède entre autre une mémoire phénoménale qui lui a permis de relever plusieurs défis ces dernières années, comme réciter plus de 22'000 décimales de Pi (!! ~ 5 heures pour tout dire), apprendre l'Islandais en une semaine, etc.

 

Comment fait-il ? Il "utilise" la synesthésie. En effet, il est victime à 4 ans d'une grosse crise d'épilepsie (heureusement son père l'amène rapidement à l'hôpital) et depuis, son cerveau associe des couleurs, des sensations, aux chiffres/nombres et aux mots. C'est pourquoi pour lui, il est né "un jour bleu". Est-ce que la crise d'épilepsie est le vrai déclencheur de la synesthésie ? C'est en tout cas la théorie appuyée par les chercheurs et lui-même. Donc dès son plus jeune âge, il est capable de faire facilement des multiplications monstreuses pendant que son frère tient la calculatrice. Sauf que Daniel ne calcule pas, il voit un paysage se dessiner dans sa tête qui correspond à la réponse. Etrange, hein ? Mais fascinant évidemment, surtout qu'il tombe toujours juste et qu'il est capable de nous expliquer comment ça se passe dans sa tête, ce qui est assez exceptionnel.

 

Le bouquin raconte sa vie, depuis tout petit (il pleure non-stop jusqu'à ses deux ans, finissant parfois par se taper la tête contre les murs o_O) jusqu'à l'âge adulte. Son génie s'accompagne de problèmes sociaux (il a beaucoup de mal à se mettre dans la peau des autres, ne comprend pas comment interagir avec eux), il est très sensible au bruit et au changement dans ses routines (un jour son père décide de changer de chemin pour l'emmener à l'école -> crise de panique). Il se sent donc très rapidement différent des autres enfants, n'a pas d'amis et préfère rester dans sa bulle. J'ai trouvé assez incroyable son évolution, notamment quand à 18 ans il décide malgré tout de partir une année en Lituanie, seul, pour enseigner l'anglais. Il y rencontre plein de gens et prend confiance en lui. Si le récit est si touchant, c'est que Daniel Tammet reste d'une immense simplicité et humilité. Il décrit tout autant ses forces que ses faiblesses. Chaque petit pas, chaque petit défi qu'il se fixe, pour des choses qui pourraient paraître simple à n'importe qui, mais sont dures pour lui, est une victoire. Il a la chance de pouvoir communiquer sa manière de réfléchir et d'appréhender les choses, ce qui d'ailleurs ouvre de grandes questions sur la manière dont le cerveau fonctionne.

 

Un documentaire lui a été consacré et est visible sur Youtube si jamais ->

(en référence à Rain Man bien sûr, qu'il rencontre d'ailleurs)(c'est en anglais mais simple à comprendre)

 

La fin du bouquin décrit le tournage de ce docu, de son point de vue.

 

Le résumé officiel :

 

Je suis né un jour bleu

 

« Je suis né le 31 janvier 1979. Un mercredi. Je le sais parce que dans mon esprit, le 31 janvier 1979 est bleu. » Daniel Tammet est un autiste savant aux capacités hors du commun, un génie des nombres. Il a ainsi mémorisé les 22 514 premières décimales de pi, parle sept langues et a appris l'islandais en quatre jours. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs. Dans ce témoignage plein d'espoir, il explique comment il a mis toute son énergie pour sortir de ces ténèbres qui l'ont longtemps coupé du monde et comment il a réussi à se socialiser. Un voyage en couleur qui entrouvre la prison de l'autisme.

 

« Daniel Tammet décrit la beauté et la force de son esprit d'une manière hallucinante.. Un livre saisissant et passionnant. » The New York Times

 

« La vie quasi normale d'un garçon ayant accepté sa différence. Heureux du chemin accompli. » Psychologies

 

Bref, très touchant pour l'évolution de l'auteur (et sa franchise), qui aurait pu rester enfermé dans sa bulle mais réussit seul à s'ouvrir aux autres et au monde. Il remarque avec humour que ce qui le coupait justement du monde est aujourd'hui ce qui lui permet de voyager et découvrir plein de choses. (il est même passé chez Letterman ^^')

Très intéressant aussi par rapport à la synesthésie, le manière dont il apprend les langues, dont il réagit à Pi, etc.

De plus c'est fluide et très facile à lire. Et pas très long, c'est pour ça que j'ai réussi à le finir rapidement :vache-do:.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout s'explique !! Si molo arrive à faire autant de chose, c'est qu'il s'agit presque à chaque fois de choses courtes !! :vache-do:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça m'a l'air très intéressant !

 

j'avais découvert la synesthésie il y a pas très longtemps en lisant un bouquin sur les surdoués; il y a beaucoup plus de synesthésiques chez les surdoués que chez les autres. le principe même de ce qu'on appelle "surdon" ( et qui est un peu une malédiction souvent pour celui qui le vit ) vient de connexions nombreuses et de qualité dans le cerveau, donc souvent ça va relier aussi des parties du cerveau qui gèrent les sens.

 

je n'ai rien lu encore chez les autistes même si je sais que si d'un coté ils sont coupés du monde, d'un autre leur cerveau a souvent de grande capacité aux moins dans un domaine. j'avais vu une fois un autiste capable de dessiner avec un réalisme et un détail totalement incroyable le moindre bâtiment complexe déjà vu. genre une cathédrale gothique, ce genre de truc.

 

je suis rarement intéressée par les biographie mais là, ça me tente ! :vache-do:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette saleté de Zhuge m'a passé la suite de la compagnie noire. Grumpf.

 

Et de mon côté je me souviens avoir lu une autobiographie "partielle" d'un homme, sportif de bon niveau, actif, corps qui va avec, qui suite à un accident (la fille d'un ami jouant avec le revolver dudit ami lui loge une balle dans la colonne) s'est retrouvé en fauteuil roulant. Il raconte sa vie à partir de ce moment-là (d'où le "partielle") en alternant les chapitres, une fois sur sa réhabilitation, la suivante sur un voyage qu'il a mené plus tard pour se remettre, et ainsi de suite, et qui montre les deux développements en parallèle. J'avais trouvé ça très intéressant ne serait-ce que pour le point de vue différent que ça donne sur sa situation, et en soit un bouquin comme ça me semblera toujours plus "poussé" qu'un simple reportage ou une interview, gêné par des contraintes temporelles que le bouquin n'a pas tant. Il faudra que j'aille fouiller mes piles pour retrouver le nom du livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton livre a l'air intéressant en effet Molo, j'y jetterais un il à l'occasion, si j'y repense.

 

De mon côté, toujours pas poursuivi L'assassin royal, faut dire que j'ai encore une pile de romans à lire... J'ai terminé récemment Absolument dé-bo-rdée de Zoé Shepard, qui nous conte la vie des fonctionnaires, à un niveau assez incroyable (sous titré : comment faire 35 heures... En un mois :vache-do: ). La lecture est rapide et agréable, et c'est assez hallucinant de voir un tel niveau de glandouille, qui existe dans tout les domaines, certes, mais à ce point, je doute qu'on le retrouve ailleurs (du genre, une semaine de délai donné pour qu'elle refasse un dossier qui n'allait pas... A comprendre, son texte était écrit dans une police qui ne convenait pas au chef... Changement de police ? Alt + A plus changement de police : 20 secondes).

 

J'ai aussi fini La mosquée Notre-Dame de Paris, par Elena Tchoudinova, une russe, qui n'a pas trouvé durant 3 ans d'éditeur en France alors que son histoire se déroule exclusivement en France, devinons pourquoi.

Bref, l'histoire parle d'une Europe islamisée en 2048, sans qu'on n'y sente forcément une tendance politique de l'auteur, puisque, tout le long de l'ouvrage, des centaines de références et d'explications sont donnés, ce qui rend l'ouvrage d'autant plus crédible. L'histoire est bien construite et bien écrite, et sa lecture y est agréable. Après, sur que ça fera grincer des dents certain(e)s, because le thème abordé, mais bon, allègre sort bien des livres remplis de mensonges, hein :smartass:

 

Solutions locales pour un désordre global est un excellent bouquin, centré sur les solutions locales qu'on prise certains agriculteurs face au terrorisme chimique, de par le monde, et leurs résultats sont vraiment intéressants à lire et à comprendre ; surtout que ça rassure, quelque part, de savoir qu'il y'en a encore qui veillent à notre santé et qui ne pense pas forcément qu'au fric (enfin, je dis ça, mais les solutions conventionnelles sont des pompes à fric monstrueuses, les seuls gagnants sont les industriels). A lire.

 

Je suis en train de lire, sinon, Sous les pavés, la terre ; et il me reste : La malédiction de la lune (une histoire de loups, je "connais" l'auteur) ; Plainte contre la france (par rapport à l'affaire ours) ; Dictature verte (sur l'écologie, donc) ; Le tao de l'écologie ; Légende et Bordage. Je lis pas assez >_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'avais découvert la synesthésie il y a pas très longtemps en lisant un bouquin sur les surdoués

 

Arg, ne me rappelle pas ces histoires de synesthésies: j'ai failli voir ma scolarité gâchée par ces conneries: gamins, j'utilisais des trucs mnémotechniques pour retenir des leçons simples, du type multiplications, et voilà que plusieurs amis/membres de la famille commencent à dire "Mais votre petit, il fait de la synesthésie, il est sûrement surdoué, il faudrait le mettre dans une école spécialisée", probablement après avoir lu un entre filet dans Paris Match & cie publié après une rediffusion de Rain Man. Bon, mes parents se sont pas laissé prendre au jeu (ils ont quand même essayé de me faire voire un psy, jusqu'à ce que j'en ai marre et que je menace de défenestrer le psy en question :dry: ), mais quand même, depuis lors, je déteste les histoires de surdoués: le regard des gens qui en parlent et te regardent comme si tu était un singe savant qu'on pourrait exhiber: pas besoin d'être précoce pour reconnaître ce genre de regard et avoir l'envie d'étrangler la personne qui vous le lance :(

 

Bref, vous l'avez compris, je ne lirai pas ce bouquin, malgré la critique flatteuse de Molo. (

Connards d'adultes et leurs salles théories de pop-psychologie à la con

)

 

---

 

(du genre, une semaine de délai donné pour qu'elle refasse un dossier qui n'allait pas... A comprendre, son texte était écrit dans une police qui ne convenait pas au chef... Changement de police ? Alt + A plus changement de police : 20 secondes)

 

Ça, tu vois, à la base, c'est pas de la glandouille, c'est l'obsolescence des règlements: il fut un temps où les dossiers étaient tapés à la machine, et quand on demandait à quelqu'un de refaire un dossier, il fallait tout retaper depuis le début tout en continuant à jongler avec les dossiers existants (on apprend plein de choses en fréquentant les secrétaires dans les années 80 :p ): donc les règles de ce type étaient indispensables, notamment parce qu'elles protégeaient le bas de la hiérarchie des caprices des supérieurs sadiques. Après que ça ait été détourné par des glandeurs, c'est un développement plus récent :p

 

 

J'ai aussi fini La mosquée Notre-Dame de Paris, par Elena Tchoudinova, une russe, qui n'a pas trouvé durant 3 ans d'éditeur en France alors que son histoire se déroule exclusivement en France, devinons pourquoi.

 

Heu....

 

Parce qu'elle a des idées de m##de?

Du type affirmer dans la presse russe que le concile de Vatican II a soumis l'église catholique à l'islam (et hop, un peu de racisme anti-catho l'air de rien); que les Tsars auraient convertir de forces les peuples de leur Empire à l'orthodoxie et massacrer ceux qui refusaient (rien de tel que d'imiter Torquemada pour lutter contre l'intégrisme) ou encore qu'elle préférerait voir la Russie envahie plutôt que d'accepter qu'une citoyen Russe de confession musulmane gagne les élections (bonjour le patriotisme)

 

Parce que c'est une fondamentaliste orthodoxe, liée à une mouvance politique qui veut expulser tous les "impures" de Russie?

 

Parce que c'est une idole de la blogosphère d'extrème droite, qui cite son livre pour justifier ses fantaisies génocidaires?

 

Parce qu'elle est tellement tarée que l'Union des Conseils des Juifs d'ex-Union soviétique a préféré effacer de son site les articles flatteurs qu'ils avaient écrit sur elle? (ils ont dû se rendre compte qu'elle et ses copains finiraient tôt ou tard à s'en prendre aux juifs qui vivent dans l'ex-URSS, parce que pas assez chrétiens et pas assez "purement" Russes)

 

Ou peut-être parce que ça n'a pas grand chose à voir avec Paris et la France: plutôt que de dire "il faut massacrer les Musulmans de Russie", elle déguise (mal) son ouvrage de propagande en histoire sur le futur de la France (avec 80% des musulmans français qui ne mettent jamais les pieds à la mosquée, le coup d'état intégriste n'est pas près d'arriver), en sachant bien que le lectorat qu'elle veut toucher (les intégristes orthodoxes russes) saura lire entre les lignes, alors que le lecteur français pensera que l'auteure de se livre s'intéresse à la France (un peu: ça lui fait rentrer des droits d'auteurs)

 

Bien sûr, une bonne partie des opinions de l'auteure est ripolinée par la traduction, notamment parce que le lecteur français n'aura, la plupart du temps, pas assez de connaissance sur la Russie pour deviner que le message "politique" de ce bouquin c'est qu'il faut interdire l'avortement et la pilule et encourager les jeunes filles russes à se faire engrosser le plus tôt possible sinon attention les méchants-pas-beaux musulmans prendront le pouvoir

 

Tu n'a visiblement pas pigé le message de ce bouquin, ce qui signifie que, bonne nouvelle, tu n'est pas un intégriste orthodoxe :molo:

 

En fait, depuis quelques années, il s'est développé un sous-genre de Science Fiction qui décrit un futur où les Musulmans ont pris le pouvoir et où de "courageux résistants" bien blancs et bien chrétiens luttent à coup de bombes, de torture, voire de massacre, s'inspirant en général de ce "pionnier" que fut les carnets de Turners.

 

Par exemple, prend le roman "Caliphate" de Tom Kratman: un bouquin qui ressemble énormément au bouquin de Tchoudinova, avec en prime de longues descriptions sur les murs sexuelles du futur (l'auteur est persuadé que les musulmans sont tous des pédophiles parce génétiquement atteint de micropénis et donc incapables de satisfaire une adulte: ses admirateurs le décrivent comme un "expert" du moyen orient" :vache-do: )

 

Ces ouvrages se jettent la tête la première dans le fossé du fantasme de puissance: leurs auteurs rêvent de massacrer une population donnée, et ils écrivent une fiction dans laquelle ils peuvent, par avatar(s) interposé, passer à l'acte, le tout sous prétexte "d'anti-utopie" censé justifier tous leurs actes: encore une fois, ce smiley explique très bien à quel niveau se situe leur pensée:

:smartass: :mellow: :ohmy:

 

 

Après, sur que ça fera grincer des dents certain(e)s, because le thème abordé, mais bon, allègre sort bien des livres remplis de mensonges, hein

 

C'est parce que tu pensais à moi que tu as mis Allègre? quelle attention :(

Nan, le problème du bouquin ce n'est pas le thème que tu imagine être abordé (l'Islam, l'intégrisme, tout ça)

Le problème du bouquin, c'est que l'auteure l'a tapé à une main en rêvant du jour où les lycéennes russes seraient contraientes d'écarter les jambes en pensant à Mamant Russie: une fois que tu as cette image en tête, ce bouquin ne peut que te foutre la chair de poule :yuk:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arg, ne me rappelle pas ces histoires de synesthésies

j'en parlerai pas davantage ne t'inquiète pas et le bouquin lui même n'en parlait que sur 1 demi page sur quoi plus de 200 ? sinon il était là pour justement remettre les pendules à l'heure contre les idées reçues et surtout aider les gens concernés à faire face aux difficultés nombreuses qu'ils rencontrent . sinon oui à ce mot la plupart des gens s'excitent sur des histoires de chiffres et de QI sans rien connaitre des conséquences. Mais finalement on pourrait très bien résumer en disant que 99% des gens ont des réactions très c#nnes face à une différence qu'elle qu'elle soit parce qu'ils n'y connaissent rien et que les idées reçues ont la vie dure. :vache-do:

 

je ne regrette pas de l'avoir lu, il m'a permis d'un peu mieux comprendre deux amis à défaut de vraiment pouvoir les aider, d'être un peu moins ignare et de découvrir aussi certains mécanismes de mon propre cerveau de toutouille. :smartass: quant aux psy yen a des bons, mais ça a l'air dur à trouver ...

 

mon intérêt pour le bouquin que présente molo n'est pas généré par un "wahhh" devant les capacités du gars mais plutôt sur l'envie de savoir comment il a réussi à outrepasser son autisme :mellow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tu n'a visiblement pas pigé le message de ce bouquin, ce qui signifie que, bonne nouvelle, tu n'est pas un intégriste orthodoxe :vache-do:

\o/

 

 

Bah après, sans forcément avoir compris le message propagande (c'est encore d'actualité alors là bas :o ), il est évident que le fond de ce bouquin est religieux, à savoir : néo-chrétien = ceux qui ont fait tout foiré ; musulmans = méchants ; orthodoxes = c'était mieux avant (et les laïcs, eux, se convertissent et parlent en latin xD).

Étant laïc, je suis passé à côté de ce message, je n'y adhère pas, que la religion soit passé au monde moderne est une évidence et resté enchainé dans un passé pas forcément "sympa" (à l'époque, on faisait pas dans la demi mesure) est la meilleure chose pour passer sa vie à maudire tout le système actuel, ce qui est plutôt stupide, mais bon, après, chacun croit ce qu'il veut, tout ça.

 

M'enfin, ce nouveau "courant" est assez "drôle", quand on sait que lesdits chrétiens, pendant des siècles, ont tenté de conquérir le monde : ils seraient donc nos futurs sauveurs ? Ben m##de, je vais m'exiler sur la lune alors :smartass:

 

Moi, comme dit, j'ai apprécié le livre car sa rédaction est agréable, et je connaissais pas encore ce nouveau genre d'histoire futuriste, où l'islam a envahi tout le monde. Après, si l'on regarde les côtés religieux et patriotiques, oui, forcément, là, sa lecture en devient un peu plus acre, nous sommes d'accord ; les orthodoxes sont les meilleurs, les neo-catholiques aux chiottes, et la Russie qui est encore une fois la grande ennemie (comme si, entre temps, elle ne s'était pas un peu effondrée).

 

Je savais pas qu'il y'avait un tel smiley ici, je suis choqué (est-il venu suite au pandecast ? ^^)

 

 

Pour Allègre, oui, un clin d'œil pour toi, mais faut savoir que je peux pas le saquer non plus, déjà quand il était au ministère de l'enseignement, il faisait du caca, mais depuis qu'il a commencé son trip "les écolos vous mentent !", c'est encore pire, surtout quand on sait que les écolos (je parle des vrais écolos, pas les verts ou ceux qui se prétendent écolo, je parle des scientifiques et ceux qui s'y connaissent vraiment), en général, ne sont jamais écoutés ><

 

Quant à "l'auteure l'a tapé à une main en rêvant du jour où les lycéennes russes seraient contraientes d'écarter les jambes en pensant à Mamant Russie"

C'est un peu déjà le cas, non ? Cf les nombreuses prostituées venant tout droit des pays de l'est (dont la Russie), et qui sont même pas au courant ce qui leur arrive :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Woh hé, arrêtez, Pande elle me bat facile dans le genre "je vous fais le jeu de 40 heures en une semaine" ^^'.

 

je m'insurge, je peux arriver a faire plus d'heures en moins de temps :vache-do:

 

bon sinon, moi j'arrive plus a lire, j'arrive plus a me concentrer trop longtemps, mais, grâce au trajet en metro, je peux me remettre à lire youhou gloupli gloup et donc j'ai repris la serie de Michel robert sur Cellendhyll de Cortavar "l'agent des ombres"

apres un premier tome tres comte de montecristo (mon livre reference meme si c'est loin d'etre le meilleur mais le scenario est franchement cool en fait) le second part tres tres bien et je me demande vraiment comment mon Cellendhyll de Cortavar va s'en sortir !!!

 

il se lit tres bien, tres vite, les evenements s'enchainent bien et les personnages sont bien cools (pi dans le premier tome y'avait un gay alors forcement hein :smartass:)

 

par contre je suis emmerdée, j'arrive pas a finir Elric, j'ai l'integrale en un seul volume, il est pas super gros mais plus qu'un veritable poche et ca fait lourd dans le sac :/

 

du coup, je vais me rabattre sur le trone de fer, que j'ai jamais fini alors que mon eddard, je t'aimais comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinema

 

et le smiley de la branlette c'est pas moi, c'est quetzou qui l'a voulu (mais je trouve qu'il a totalement sa place dans le pandecast)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par manque de temps, j'ai pas pu avancer dans la Compagnie Noire - me reste le "hors-série" et le troisième cycle à lire.

Je compte attaquer le roman (en 10 tomes je crois ?) des 3 royaumes.

 

Et avant de ré-entamer le Trône de Fer, pour me mettre à jour sur la série qui sortira en 2011 sur HBO, j'ai envie de lire un truc qui ne soit ni fantasy, ni science-fiction.

Quelqu'un a un truc à me conseiller ?

 

En attendant, je fais des Loup Solitaire - ouais j'ai retrouvé mes Livres dont vous êtes le Héros. ^^'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.
Remarque : votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...