Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
Molochai

Ring

Messages recommandés

Je voulais le faire et puis je me suis dit que ça ne mènerait pas à grand chose, mais je sais que Spartan a matté un peu tout ça, donc jaurai au moins une personne avec moi

 

Je vais donc vous parler de Ring aka Le Cercle dans la version remakée (plagiée ?) ricaine

 

Le phénomène Ring a été, et est encore, très important pour tout amateur de films dépouvante pourquoi ? et bien cest simple, autant Scream a relancé la vague du slasher aux Etats-Unis et à fortiori en Europe, autant Ring a relancé le cinéma dépouvante façon asiatique + vieux classique où lon ne montre pas lhorreur (ou le gore) mais où on la suggère, ce qui souvent a plus dimpact sur notre inconscient

 

Ring, à la base, est un roman japonais de Suzuki Koji sorti en 1991 (et (mal) traduit en français pour les intéressés) parlant dun journaliste à la recherche dune cassette maudite, mais on y reviendra après en 1995, Suzuki Koji récidive et pond Rasen (Spiral, aussi édité en France sous le nom de Double Hélice mais encore moins bien traduit), la suite directe de Ring, en 1998 suit Loop (La boucle en français et là, les phrases étaient tellement mal tournées et les fautes dorthographe si nombreuses que jai pas pu dépasser le premier chapître, en gros, Koji part dans un délire total pseudo-scinetifique pas très crédible) et pour finir en 1999 sort The birthday, un recueil de 3 nouvelles (traduit encore une fois en France, mais je ne sais pas le nom ^^) toujours dans lunivers de Ring (une des nouvelles étant reprise dans le film Ring 0) donc, une série de romans étonnamment traduite chez nous (sachant que les 3 derniers nexistent quen japonais et chinois)

 

Mais donc, en 1995 sort Ring : Kazenban, un sombre téléfilm sinspirant du Ring (le premier livre) que je nai pas vu mais qui a une critique unanimement exécrable donc passons car en 1998 sort Ring, le film de Hideo Nakata qui est, jose le dire, un véritable chef duvre !

 

Ring raconte lhistoire dAsakawa Reiko qui enquête sur une cassette maudite à la suite du décès de sa nièceparlons bien, parlons peu, Ring est magnifique dans sa réalisation très simple mais très efficace, sa bande-son discrète mais parfaite, son scénario mystérieux et évidemment sa Sadako terrifiante Hideo Nakata sest éloigné du roman original sur bien des points : le héros devient une héroïne, mère de surcroît, la cassette ne présente pas du tout les même images, Ryuji est BEAUCOUP plus cool dans le film que dans le livre (dans le livre, il frôle le démoniaque) et tout un pan de la vie de Sadako est supprimé (notamment sa vie au théâtre, repris dans Ring 0 mais aussi le fait quil/elle est hermaphrodite et surtout, lidentité de son assassin !!!) bref, Ring a mis du temps à venir jusquà chez nous, mais il écrase la plupart des films du même registre de ces dernières années en générant une certaine angoisse plus ou moins persistante selon le témoin !

 

A la suite de Ring, un certain Iida Jouji réalise Rasen, suite directe de Ring reprenant lintrigue du roman éponyme de Suzuki Koji mais en adaptant quand même le scénario pour suivre de façon cohérente les éléments lancés dans Ring le film (vous suivez ?) de plus on retrouve les mêmes acteurs que dans Ring (Ryuji et Mai) Rasen nest pas exceptionnel comme lest Ring mais se laisse suivre de manière forte agréable surtout que le réalisateur a eu lexcellente idée de virer les passages rébarbatifs du roman où Koji semmêle un peu les pinceaux dans ses énigmes scientifiquement ridicule, Rasen réserve quand même son petit lot de surprise et savère étonnamment sympathique (bref, à prendre en divx si vous aimez lunivers Ring-esque)

 

En 1999, Ring/Rasen se verront adaptés en série tv, des épisodes quon ne verra jamais et apparemment, cest pas plus mal mais surtout, Hideo Nakata récidive avec Ring 2, suite de Ring, mais à linstar de Rasen, Ring 2 se base sur un scénario original nayant pas grand rapport avec les romans Takano Mai décide denquêter à son tour sur la fameuse cassette et on retrouve là aussi des personnages de Ring (avec les mêmes acteurs, Reiko, Masami, etc.) mais le film est quelque peu décevant, malgré dexcellentes scènes (la revisite de lenregistrement du miroir, le puit, ) mais le film nest pas assez constant et tombe parfois dans la facilité en gros, cest bien mais cest pas top ! à voir si lon est curieux, quon aime Ring et quon a envie den savoir un peu plus (donc, Ring le film a bien 2 suites, parallèles et complémentaires, une originale et une suivant le roman...)

 

Toujours en 1999, la Corée produit Ring : Virus qui est tout simplement le remake coréen de Ring ! et oui ! sans retrouver la flamme de son modèle, Ring Virus se rapproche beaucoup plus du roman Ring et mélange en fait le meilleur de deux supports mais à moins dêtre vraiment amateur, vous trouverez les redites nombreuses mais se séparant vraiment du lopus original dans la 2ème partie, la film peut valoir le coup dêtre vu si vous êtes curieux et surtout si vous avez la flemme de lire le livre ^^

 

Courage, cest bientôt fini en 2000, Tsuruta Norio réalise Ring 0, adapté comme je lai dit avant dune nouvelle de Suzuki Koji, Ring 0 parle du passé de Sadako, à savoir sa vraie vie ^^ le film adopte un ton très mélancolique jusquà sa dernière demie-heure où le massacre reprend et surtout où lon apprend des drôles de choses sur la véritable identité de Sadako assez vieillot dans le style (les habits), Ring 0 séloigne du film dhorreur et tend même parfois vers le poétique un bon film assez différent de ses prédécesseurs

 

Et pour finir, Ring Le Cercle, sorti en 2002 et réalisé par Gore Verbinski (responsable dernièrement des pirates Black Pearl, jai déjà oublié le nom), remake américain avec la très belle Naomi Watts que je vous conseille fortement dans Mulholland Drive mais pas dans Ring T_T

 

Voilà, jai fait le tour je crois, il manque sûrement quelques trucs, mais jai la flemme de chercher donc je poste et je rajouterai plus tard ! (et je mettrai des images aussi quand j'aurai retrouvé mes captures !) et si jamais, les films sont chopables via eMule et les liens vostf de lexcellent site découvert par Spartan : AnimeDonkey

 

je viens de relire et c'est vraiment pas complet, mais je poste quand même... je mettrai des avis plus complets sur les films plus tard :p (en espérant que Ring est désormais plus clair pour certains qui m'auront lu jusqu'au bout et pas en diagonale :close: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Molo m'a demandé de poster, mais j'ai la flemme, alors je copie-colle et on n'en parles plus :p

 

 

Je tient à rajouter un détail: Ring 2 est moins bon que le 1. Il faut dire que le 2ème épisode commet l'erreur à ne pas commetre dans ce genre de film: IL NE FAUT PAS QUE LES PERSONNAGES RENDENT LES COUPS.

 

C'est la règle de base. La même chose est valable pour les bouquins: quand Lovecraft écrit ses histoires malsaines, on est vraiment mal quand on le lit; mais quand dans les boucquins de Brian Lumley, son héro: Titus Crow, fait face à Cthulhu les bras croisés et un sourire narquois aux lèvres, on crie au blasphème :sad: .

 

Or, dans le deux, les personnages se mettent à défier l'esprit de Sadako (c'est bien ça non? le nom du fantôme?) Et bien l'ambiance tombe: on a moins peur pour des personnages qui affrontent un danger que pour des personnages qui le fuient :close:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est pas faux, le coup de la piscine, ça part totalement en couille et montrer l'espèce de visage reconstitué de Sadako n'est pas top non plus... c'est d'autant plus dommage que le switch à l'intérieur du puits est pas mal par contre... mais bon, le 2 vaut pas le 1, on est d'accord (encore une fois :lov: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu jusqu'au bout, même si j'ai pas appris grand chose ^^ Non, non, Molo, je dis pas que tu as fait du mauvais boulot, je dis que tu m'avais déjà tout appris :p

 

Par contre, c'est marrant, il m'avait semblait qu'on m'avait déconseillé de faire un tel sujet à un moment :p mais passons, le mien n'aurait pas été aussi complet ^^

 

Alors, Ring... Que dire ? J'ADORE !! J'en avais entendu parler, j'avais même télécharger le film, mais je n'avais pas regardé et puis, pour la dernière fête du cinéma, j'étais allé voir Dark Water par le réalisateur de Ring et j'ai adoré. Le soir même, je me regardé Ring (en VF :close: ) et là, une terreur jamais connue depuis... depuis toujours en fait... Même encore maintenant, alors que ça fait au moins 3 mois si ce n'est plus que j'ai vu le film, rien qu'évoquer ce nom me ramène à l'esprit les images les plus horribles (l'oeil de Sadako >__<). Chose amusante et je m'écarte du sujet : j'ai adoré Dark Water, mais il ne m'a pas fait peur outre mesure et Ring m'a terrifié... Reed, lui, nous avait dit que Ring lui avait pas fait grand chose alors que lorsque je lui ai montré DW, il a failli se faire dessus, mais bon passons. Quelques jours après avoir regardé Ring, j'ai remis ça avec Ring 0. Molo le décrit très bien. Même s'il n'est pas particulièrement effrayant, pour peu qu'on ait aimé Ring, il est très agréable de voir celui-ci puisqu'on en apprend beaucoup plus sur Sadako. J'ai fini la semaine avec Ring 2, qui apporte une fin à l'histoire, bizarre s'il en est, et qui ne fait pas particulièrement peur... Bref, certainement pas le meilleur. Enfin, DW + 3 Ring dans la même semaine, je peux vous garantir que j'ai connu des semaines où je dormais mieux la nuit ^^

 

Sinon, dernièrement, j'avais commencé à regarder Ring Virus, le remake coréen, mais j'avais du l'arrêter en plein milieu parce que j'étais trop naze, et je n'ai pas encore trouvé le courage de regarder la fin. Il était pas mal, assez différent, mais ne m'avait pas passionné plus que ça. Enfin, un de ces quatre (un soir où j'aurais envie de me faire peur ^^), il faudra que je le finisse... Après, faudra aussi que j'enchaîne sur Razen et j'ai mis la version américaine à télécharger, que je regarderais plus par curiosité qu'autre chose.

 

Bref, Ring, ça demande un minimum d'envie pour rentrer dans l'histoire, mais une fois que vous êtes rentrés, apprêtez-vous à mourir... de peur.

 

En fait, j'enfonce une porte ouverte, mais bon, disons le pour ceux qui n'ont jamais vu, tout l'intérêt... ou l'horreur de Ring, c'est le choix de la bande-son/les bruits (je sais pas dans quelle catégorie les ranger) que l'on entend à chaque fois qu'il se passe quelque chose... Ces petits grincements qui filent immédiatement la chair de poule, brrrrrr ^^

 

Edit vu qu'il y a eu des réponses entre temps : y a quelques bonnes choses dans le 2 : le coup du journaliste dans la salle de montage, et la fin, pas aussi amorale que celle du un, mais au moins aussi défétiste ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu le bouquin et pas vu le remake américain étant donné les critiques assez peu flatteuses que j'ai entendu et ouis j'ai bien aimé le livre et on est toujours déçu des adaptations au ciné... C'est dommage que Ryuji soit pas taré dans le film c'est son côté pas net qui est cool dans le livre et cette fin...J'adore cette fin bien en queue de poisson comme je les aime, la boucle est bouclée en fait... Bon je mate le film et je reviens dire mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis outrée et je viens vous le dire : je viens de lire que Dark Water (de Hideo Nakata <-> rapport avec Ring :p ) va être lui aussi remaké par les Ricains avec Jennifer Connely en actrice principale... alors j'aime bien Jennifer Connely, mais ils abusent... ils peuvent pas regarder un film avec des acteurs asiatiques ou bien >_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Logique ricaine qui veut qu'un film doive être remaké pour avoir du succes... Donc on transforme les visiteurs en navet parceque ça "plaira plus au public"

 

C'est pas que les américains soit c#ns, mais les producteurs et les distributeurs doivent les considérer comme tel :molo:

 

Allez: Bientôt on aura Hero en version US :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

6 mois que j'attends qu'on me passe enfin Ring version jap :molo:

 

J'ai vu version ricaine, et depuis je cherches trop les vfersions jap, un copain a mais j'attends toujours! :sad:

 

Sinon, bah n'ayant pas vu les versions jap, je peux pas comparer mais la version US est quand même bien sympa, enfin, voilà, comme tu le dis, c'est tout dans la tête ici, tu te fais peur à toi même en t'imaginant des trucs....

 

J'en suis sorti assez content (VO bien sûr :0 ) et depuis c'est un super trip avec des copains!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ressors ce sujet injustement tombé dans l'oubli puisque je viens de regarder le remake américain de Ring (et un jour je finirai Ring Virus et je me ferais Razen -_-). Vu toutes les critiques que j'en avais lues, je m'attendais à une pâle pâle pâle copie du Ring original, et au final, je n'ai pas été si déçu que ça. C'est vrai que les scènes principales sont quasiment reprises telles quelles, et mis à part la découverte du premier cadavre, je n'ai pas frémi outre mesure, mais quasiment toute la deuxième moitié du film est assez différente de l'originale pour qu'on s'y attache. Les explications différent, et même si elles sont assez éloignées de la version Japonaise (pourtant, la scène des tests avec la mère, c'était une trop bonne scène), mais tout le côté la mère de Sanara (Sanara, ça le fait carrèment moins que Sadako je trouve...) et les chevaux, et notamment la scène sur le bateau m'ont assez plu. Après, la scène de fin qui m'avait mortifié durant 4 jours après avoir vu l'oeil de Sadako, là, ça ne m'empêchera pas de dormir, mais bon...

 

Bref, même s'il n'est pas aussi effrayant que l'original, l'histoire se détâche assez (dans la seconde moitié, je le rappelle ^^) pour que le film vaille la peine de le regarder. Sans doute pas à acheter, mais à louer ou à télécharger ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca ne passionne personne, mais je continue dans ma lancée, puisque je me suis fait ce soir Rasen.

 

On se mélange assez les pinceaux quand on a vu Ring 2 auparavant puisque certains détails sont incohérents entre les deux (le fils qui meurt dans la voiture, le père qui se suicide), et apporte des théories totalement différentes (faut la suivre cette idée de variole et surtout le "sadako est née parce qu'on a couché ensemble, et Riyuji va revenir, et ton fils aussi", genre "hein ?"). Le film n'est pas particulièrement effrayant : scène fouttant la trouille = 0, mais à la rigueur, pourquoi pas. Le scénario est bizarre mais se laisse suivre. Bref, à ne voir que si l'on est un inconditionnel de la série Ring, puisque sinon, le film paraîtra plus qu'anécdotique... En gros, une nouvelle tranche de vie Ringesque qui apporte son lot d'information, et au moins, on peut lui reconnaître le fait de ne pas jouer sur le même registre que les autres et donc, de se renouveller.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

question de ragoter, The Ring 2 (version ricaine) est toujours en développement... alors que Gore Verbinski (réal. du premier remake) a refusé de tourner la suite, on pensait que c'était un certain Noam Murro qui devait s'atteler à la tache... et pourtant... contre toute attente!!! il a démissionné et qui c'est qui qui reprend le projet en main??? bin aux dernières nouvelles, ça serait Hideo Nakata himself T_?

adaptation du livre, du film, des deux, des dérivés? mystère... à confirmer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon, j'ai matté Le cercle version ricaine hier dans la nuit, donc je m'en vais donner mon avis...

 

je spoile ma mère sur les deux films...

 

Le Cercle est donc le remake assumé du Ring de Nakata... c'est Gore Verbinski qui s'y colle, sans réelle connexion antérieure au genre 'horrifique'... on engage une Naomi Watts péroxydée dans le rôle principal et on se lance!

 

alors je vais aller droit au but, la mécanique même du remake est débile, surtout quand l'on a très peu d'années qui séparent les projets, pas de réelles nouvelles thématiques à explorer, ni de révélations stupéfiantes, bref, quand le but est simple et unique : américaniser un film pour que le public de masse l'avale plus facilement... pathétique et détestable...

 

ceci dit, Le Cercle n'est pas un mauvais remake, il est même plutôt bon, mais reste un remake avant tout... MAIS n'est pas un simple copié-collé, une autre histoire est développée et ainsi, connaissant presque par coeur la version japonaise, j'ai trouvé un intérêt à regarder Le Cercle, voir un certain plaisir (ouais, je vais pas cracher dans la soupe... mais je suis un peu Ringophile, j'ai honte) devant des bonnes idées et un secret assez différent...

 

bon, Gore, il mange un peu partout tout ce qu'il trouve... il reprend la trame générale de Ring, son principe et certaines images, mais puise dans le livre, notamment avec les thermo-impressions, dans Ring 2 avec la visite à l'hôpital psychiatrique et la gamine qui ne peut pas matter la tv cachée derrière son rideau... on y verrait presque du Dark Water, mais là... je vais pas m'avancer, les films étant sortis la même année...

 

dès le départ, on sent une envie de créer une autre ambiance, à commencer par la photo verdâtre voulant plonger le spectateur dans le sinistre et le marécageux (là où Ring est très sobre)... on rajoute des effets spéciaux pas convaincants et des jolies images qui s'avèrent indispensables, en insistant lourdement dessus, comme l'arbre rouge... cette lourdeur s'étale tout au long du film par petites pointes, dans une logique du 'il faut bien expliquer ce qu'il se passe'

par exemple, les acteurs répètent plusieurs fois 'j'ai fait une copie' 'ou est la copie' la copie la copie' question d'assurer une 2ème vision où le visionneur moyen sourira betement avec un 'ah ouais, ils l'avaient dit' là où la version japonaise n'en fait mention qu'une seule fois, et encore, sans appuyer avec une informations sonore ET visuelle (je le dis et je le fais)... d'ailleurs, la version ricaine est bien plus bavarde que la japonaise, vu que dans Ring, quand y'a rien à dire, bin on dit rien... mais ça, c'est plus un symptome culturel qu'autre chose...

 

dans la même optique, la mère absente est présente dans les deux films, le Cercle double la donne avec le meurtre de Samara par sa mère adoptive, mais Ring prend le penchant masculin d'une manière plus franche et directe, Sadoko est tuée par son père, mais surtout Ryuji est un mauvais père et avouera qu'ils n'auraient jamais du avoir cet enfant... d'ailleurs le gamin ne semble par avoir spécialement envie d'un nouveau ménage à trois... dans la version ricaine, le père tarde à être présenté comme tel, n'est pas 'si méchant après tout' et surtout, les regards échangés sous-tendent une relation toujours amoureuse entre le couple (évidemment -_-) et Gore appuye BIEN FORT sur les dessins de l'enfant qui rêve d'un baiser et d'un 'je prends ta main dans la voiture'.... -_______-

d'ailleurs, dans Ring, la mère n'hésite pas vraiment à montrer la cassette à Ryuji, car il est anormal pour elle, de part ses habitudes (il sort avec une étudiante, bosse pas, boit...) et ses facultés para-psychiques... le Cercle reprend la même situation mais un autre homme, normal et plutôt sympathique, elle lui montre la cassette en y croyant et se dit après 'ah ouais, mais il va crever aussi alors ?_? hein suis un peu blonde moi' mais fallait bien qu'elle ait un allié, alors bon...

 

je casse un peu, mais y'a des bons côtés à ce Cercle, la cassette qui n'est pas la même et correspond tout à fait à Samara... très jolie idée pour la mouche qui sort de l'écran, le recrachage du cordon (ombilical...) est bien crado... après, pourquoi les chevaux? je vous pose la question... sais po, il doit aimer ça le Gore... sais po, des chevaux qui se suicident, ouais... et surtout Sadako et Samara s'avèrent trèèès différentes...

 

on sait d'où vient Sadako, fille du médecin et de la visionnaire qui se suicidera dans le volcan... Sadako possède les dons de sa mère, parle à la mer dans un dialecte inconnu et à le pouvoir de tuer en claquant des doigts... par contre, Samara est adoptée par les possesseurs des chevaux, la mère n'arrivant pas avoir d'enfant... donc on sait pas trop d'où elle vient... elle inflige des visions cauchemardesques à sa mère (voulu?), le parents l'enfermeront dans la grange devant la tv (la tv c'est mal hou hou) et finiront par la tuer (enfin la maman)...

les deux veulent se venger dans leur mort dans le puits, et pour se faire, elle matérialise des images sur la cassette... mmm... Sadako y met des images du passé et du futur (notamment Ryuji décédé), Samara des indices pour l'atteindre... Samara peut appeler n'importe qui qui visonne la cassette et arrive même parler 'dans 7 jours t'es dead' alors que Sadako ne parle pas et ne fera sonner le téléphone que dans la maison surplombant son cadavre... je préfère Sadako mais bon...

 

tout un pan paranormal-mystique est abandonné dans le Cercle, Samara étant la seule source des meurtres alors que dans Ring, Ryuji est sensible aux morts, et par c#nséquent son fils aussi, à qui la cousine décédée parle (alors que la version ricaine, c'est Samara qui manipule le gosse, le plan où l'on voit des jambes monter les escaliers, repris tels quels de Ring, tombe un peu à plat)... la mère de Sadako était aussi devin(e) ce qui fournit un peu plus d'explications... mmm... je me suis un peu perdue dans mes pensées...

 

ah oui! la chute dans le puit, un grand moment... dans Ring c'est la peur devant l'obligation : le seul moyen est de descendre dans le puit, avec l'eau dégueulasse... dans le Cercle, Naomi est poussée par la tv (=Samara) pour une chute assez ridicule (mais justifiable)... et faut bien appuyer sur le fait que c'est des ongles... et l'eau est tout claire et peu profonde... pourtant elle se fait pas mal en tombant... brof... par contre, la décomposition est assez jolie... mais là où la descente est longue, angoissante et symbolique (Ring), ici c'est vite expédié malgré une bonne idée (le refermage du puit)... BREF on retrouve le même problème dans la sortie de la télévision, Sadako marchant anormalement par une technique simple, le repassage à l'envers de la bande (comme dans Twin Peaks) et s'approchant lentement de l'écran... dans le Cercle elle est loin, plan sur le mec, elle est près, hop elle sort avec un effet spécial pour qu'elle soit en noir-blanc tuné... mais c'est bien moins effrayant que les ongles qui crissent sur le parquet et la démarche tordue (à mon avis)...

 

dernier point plus que positif pour Ring : le bruit, cet espère de crissement bizarre qui résonne au bout du fil et quand Sadako arrive...

 

bon, je dois y aller et je voulais pas écrire autant et de manière plus structurée, on s'en fout, de toute façon personne répondra... hop zou!

 

conclusion : pour un remake, c'est bien, mais ça vaut pas l'original...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

eh ben si, je répond !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon ben rien d'autre à dire, j'ai pas vu le film (c'etait le message pour faire chier du jour) ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

effectivement, c'est pas terrible........

 

sinon, aux dernières nouvelles, le Cercle 2, suite du remake donc, est toujours réalisé par Hideo Nakata, avec encore Naomi Watts mais aussi Sissy Spacek... nouvelle lecture, revisite de Ring 2... mystère... en tout cas, la date de sortie est fixée au 30 mars 2005...

 

en espérant qu'il apporte un peu de finesse dans ce monde de brute...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voilààà incroyable mais vrai, je suis allée voir le Cercle 2 au cinéma ce soir! donc mon avis à chaud!

 

pour ceux du fond de la salle qui dorment sur le radiateur, je parle du Cercle 2, suite du Cercle 1, qui était le remake ricain du Ring japonais réalisé par Nakata... et comme y'a eu des bouleversements pendant la production du Cercle 2 (changement de réal, virage de l'actrice qui joue Samara), hé bin pour finir, c'est Nakata qui s'est retrouvé à la réal de cette suite de remake, SACHANT QUE il avait déjà réalisé un Ring 2 au Japon, suite du Ring japonais

 

:D vous avez compris?

 

bon, ce Cercle 2, ça vaut quoi?

 

c'est l'introduction de Nakata, qui connait un succès mondial grâce à ces films japs, sur le territoire ricain, il était d'ailleurs assez ravi de pouvoir se 'plier' aux nouvelles règles ring-esques instaurées par le remake USA (qui changeait pas mal de trucs, cf. mon message plus haut)... donc c'est acteurs ricains mais aussi moyens ricains, avec des effets spéciaux favorisés, au détriment d'une limitation des dégats...

 

c'est aussi un film à mettre, forcément, en parallèle avec les autres suites 'officielles' de Ring, et même s'ils ont leur charme, Ring 2 et Rasen étaient pas non plus des chefs d'oeuvre instantanés... on pense surtout à Ring 2, qui possédait deux réelles scènes flippantes, mais se perdait dans des méandres étranges avec leur machine qui ressemblait à rien et ses morts *tadam* pas toujours très convaincantes...

 

le dernier point, très important, c'est que Nakata a entre temps réalisé Dark Water (le film à regarder en boucle ^^), dont le remake sortira bientôt, et qui explorait encore plus loin son thème récurrent de la mère (mais aussi de la mer :p ), bref, je vais y revenir...

 

DONC le Cercle 2 reprend direct après le Cercle 1, Rachel et son sale gosse ont déménagé et Samara strikes back... ni plus ni moins... le Cercle se suffisait à lui-même d'un point de vue scénaristique (ça bouclait la boucle kewa, je suis drôle ce soir ^^) et ne demandait aucunement une séquelle... mais succès oblige, il a fallu faire une suite... donc, le principal reproche que vous entendrez sur le Cercle 2, c'est que y'a pas vraiment de scénario, y'a une histoire évidemment, mais c'est vraiment 'pretexte à'... c'est pas faux, et le film n'est vraaiiiiment pas compliqué (même si en fumant ma clope à la sortie, on a vu une blonde dire à son mec 'mais j'ai po compris :( ' héhé haha HAHA :molo: hum...) et il se trouve qu'on assiste plus à un étalement de thèmes qu'à autre chose... mais je vous rassurre ça se suit quand même hein, y'a un ptit suspens et tout, mais le pitch de base est pas le plus original de l'année...

 

Alors, ça commence pas très très fort avec une première scène ado-connards, bien moins flippante que dans Ring, et pis on retrouve Rachel qui a décidé d'être une bonne mère (attention, thème principal du film...) mais qui fait mal la cuisine, et on se dit... mmmmmmm......... et vas-y que j'emmène mon gamin à la brocante, que je lui dis d'aller se ballader et qu'après je panique parce que je le retrouve pas -_- et que mon collège est un trop beau gosse... mais à partir de la scène des cerfs, le film démarre, à son petit rythme... fini la photo verdâtre, fini les quelques bonnes idées visuelles du 1 (la mouche et le cordon principalement) et, au bout d'un moment, on a presque envie de dire, fini la VHS démoniaque... parce qu'en fait, le Cercle 2 ne parle pas vraiment de ça...

 

Le premier film emmènait directement le spectateur avec lui dans une course contre la montre, vu qu'on pouvait s'identifier plus au moins aisément à l'héroïne, genre moi aussi j'aurais pu voir la cassette, et qu'en plus, l'histoire ajoutait le suspens de savoir le pourquoi du comment, on suivait l'enquête avec intérêt... forcément, dans le 2, ces questions-là sont résolues, la seule véritable interrogation qui restait, c'était 'd'où vient réellement Samara' (question qui ne se posait pas dans Ring vu que Sadako n'avait pas été adoptée, elle)... De ce fait, notre implication n'est pas la même, vu que le spectre d'identification se restreint carrément à 'une jeune mère célibataire' (et le gamin est vraiment moche en plus...)... De plus, la boucle de Samara était censée être close, alors on assiste ici à une dernière destruction du virus vhs-ien et on part dans une exploration de deux thèmes : l'eau et la maternité...

 

et là, une ampoule s'allume sur la tête des gens qui m'ont lue jusqu'ici

 

oui, c'est bien ça

 

l'eau et la maternité, c'est les deux thèmes principaux de Dark Water :p

 

alors oui, le Cercle 2, ça devient un remix entre Ring et Dark Water avec un emballage ricain! (mais sans atteindre ces références : / ) Alors, Nakata ne nous a pas refait le coup de la tache au plafond, mais c'est un peu revisite vaporeuse de mes anciens films, avec baignoire débordante à l'appui... pis il reprend aussi une scène de Ring 2 dans le puit (une des meilleures, ça tombe bien), avec une Samara-araignée pas mal du tout (j'aimais pas le visage-moulade de Sadako dans Ring 2)!

 

le film est donc intéressant, pour peu qu'on aime l'univers Ring, voir l'univers Nakata-Ring-Dark Water, car on peut y percevoir des résonnences dans un autre cadre, voir comment tout s'adapte et se reforme dans une variation... mais au final, c'est à se demander à qui s'adresse vraiment ce film... trop chiant pour les 'néophytes' (les deux copines, avec qui j'étais, étaient pas convaincues, une qui a vu que Ring et l'autre que le Cercle, ont trouvé les deux que c'était trop poussif et facile) mais pitet aussi trop redondant pour les amateurs du genre...

 

mais au final, je l'ai bien aimé en fait, même si je préfère les héroïnes japonaises de Nakata, toujours sur le fil, très fragiles et limite hytériques (ce qui peut aussi agacer certains) par rapport à Naomi Watts qui est très jolie et fait bien le regard triste, mais gueule pas assez à mon goût (mais là c'est très personnel)... bref, si vous aimez l'univers Ring, ça peut être une bonne idée, mais sinon, à part quelques sursauts, le film fait, je pense, vraiment pas peur... pitêt qu'à force de nous refourguer tous les fantomes japonais possible, on a fini par s'habituer!

 

alors voilà, pas raté, mais quand on s'attaque non seulement à une suite non-justifiée hors profit, mais en plus suite d'un remake, en remakant les autres suites, forcément que c'est plus que difficile de faire mieux que tout le reste...

 

reste à voir si le film aura du succès et permettra à Nakata de se faire une place au soleil américain, dommage que le cinéma passe forcément par là, avec des gens qui ne peuvent pas voir un film d'un pays étranger (ni des films en vo...), mais bon... en attendant Nakata bosse sur un autre remake, celui de l'Emprise, un film de 1981 que vous avez pitet vu lors de ses diffusions tardives, un film qui m'avait assez impressionnée quand j'étais gamine sur une femme qui se fait violer régulièrement par un/des fantome/s (le parallèle psychiatrique avec ses enfants m'avait fait brrrrrr)... bref, on verra ce que ça donne!

 

et le rôle de Sissy Spacek est pas..... terrible...

 

veulà, je relis pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.
Remarque : votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...