Aller au contenu
Les Final Fantasy Forums
Spartan

Des Jeux

Messages recommandés

rien à voir, les jeux en kit sur console, c'est désormais la réalité

 

Le patch visant à corriger certains des problèmes rencontrés sur la version PlayStation 3 d'Assassin's Creed est à présent disponible en téléchargement, comme indiqué sur les forums de l'éditeur Ubisoft.

 

merci Ubi :p

 

edit :

 

pour revenir dans le sujet précédent, un petit article issu de canardplus -->

 

Kane & Lynch : Eidos mauvais joueur

 

Certains comportements sont étranges.

 

Alors quEidos est fortement suspecté davoir mis la pression pour quun journaliste de Gamespot soit viré suite à son test nuancé de Kane & Lynch, voici que léditeur se met à "suggérer" (explications ci-après) des notes imaginaires attribuées par des sites Web.

 

Celles de GameSpy et Game Informer plus précisément, puisque vous trouverez sur le site officiel US du jeu de flatteuses citations de leur part (images jointes), avec une "notation" de 5 étoiles sur 5 à la clef :

 

GameSpy : « Its the best emulation of being in the midst of a Michael Mann movie weve ever seen »

 

Game Informer : « A mercenary, a psychopath, & a bundle of cash... what could go wrong? »

 

 

Parfait, tous les goûts sont dans la nature. Après tout, sils ont aimé, cest leur responsabilité.

 

Sauf que.

 

Les citations ne sont pas issues des tests, mais dun article couvrant lE3 2007 en ce qui concerne Gamespy, dune lointaine preview en ce qui concerne Game Informer.

 

Dautre part, comme cela est étrange, aucun des deux tests nattribue la note maximale de 5 étoiles sur 5 à Kane & Lynch, mais plutôt 3 étoiles sur 5 en ce qui concerne GameSpy et 7 sur 10 pour ce qui est de Game Informer.

 

Récupérer des citations moisies issues de previews par définition peu critiques - pour vanter un titre est lun des sports favoris des équipes marketing, Eidos na rien inventé.

 

Par contre, suggérer des notations - pas idiots les gars, il n'est inscrit nul part que les étoiles sont des notes -, tout en assimilant ces extraits de previews à des tests, là, cela devient à la fois de la manipulation et de la désinformation, pour ne pas dire un scandale pur et simple.

 

Manifestement, Eidos refuse dadmettre sêtre planté avec Kane & Lynch, et ce comportement pathétique est certainement à la hauteur de ses désillusions.

 

la grande classe :p

 

edit :

 

la version Kult de l'affaire :

 

La communauté internet des gamers gronde depuis quelques jours de l'autre côté de l'Atlantique suite au départ de Jeff Gerstmann de chez notre homologue US Gamespot.com, édité par le groupe CNet comme Gamekult, après plus de 10 ans de métier. La rumeur, qui a vite fait boule de neige, voulait que le journaliste ait été viré suite à des commentaires un peu trop salés sur un jeu (Kane & Lynch, pour ne pas le citer), sous la pression de l'éditeur, source de publicité et donc de revenus pour le magazine. Aujourd'hui et suite à l'ampleur qu'a prise l'affaire, le site s'est expliqué en stipulant clairement que le départ de Gerstmann n'était pas dû à la pression d'un éditeur, et que CNet n'avait jamais laissé le business influencer son contenu éditorial. Les raisons exactes de cette séparation seraient donc autres et internes, mais leur nature n'a pas été dévoilée.

 

version gameblog par Trazom :D

 

Rappelez-vous, nous vous en parlions pas plus tard que l'autre jour, lorsque nous n'avions que cela à foutre de nos journées : Jeff Gerstmann, de Gamespot USA (sur le site depuis près de 11 années), qui fait partie du groupe Cnet, avait été viré, suite (croyait-on alors) à la diffusion du test "assassin" de Kane & Lynch : Dead Messieurs. On parlait alors de pression de la part d'Eidos, qui faisait campagne à ce moment-là sur le site, sur ce jeu-là justement. Eh bien il se trouve que nous avions vraiment l'esprit tordu !

 

Car, en réalité, je vous l'affirme comme je viens de le lire, ce n'est pas du tout à cause de la mauvaise critique du jeu que ce bon Jeff a été viré, mais pour des "raisons internes", selon le communiqué officiel de la société. Le contenu éditorial n'ayant évidemment jamais été influencé par un quelconque éditeur, fut-il puissant et riche.

 

Mieux même, nous sommes tout à fait rassurés, puisque le site en question nous déclare carrément par la voix de Ryan MacDonald, executive producer de GameSpot Live, que, je cite "GameSpot est une institution, et ses codes d'éthique et de devoir envers ses utilisateurs demeurent inchangés." Ah coolos, alors.

 

Hmmm... moi, je veux bien, mais alors pourquoi la pub du jeu n'est plus sur le site ? Et secundo, pourquoi la vidéo-test de Jeff a été retirée ? Et un petit Tertio, tiens : pourquoi les commentaires des internautes sur ce communiqué (plus de 1000 à ce jour), sont tout sauf crédules ? Vraiment pas très "Net" tout cela...

 

--> les explications de gamespot

 

Gerstmann, GameSpot part ways

After nearly 11 years of news, reviews, and previews, editorial director's tenure ends; GameSpot editors address controversy surrounding his departure.

By Staff, GameSpot

Posted Dec 3, 2007 9:18 pm PT

 

The past week marked the end of an era at GameSpot. After over a decade in a variety of editorial roles, Jeff Gerstmann's tenure as editorial director has ended.

 

"Jeff was a central figure in the creation and evolution of GameSpot, having written hundreds of previews and reviews, and anchoring much of our multimedia content," said Ricardo Torres, editorial director of previews and events. "The award-winning editorial team he leaves behind wish him nothing but good luck in his future endeavors."

 

Due to legal constraints and the company policy of GameSpot parent CNET Networks, details of Gerstmann's departure cannot be disclosed publicly. However, contrary to widespread and unproven reports, his exit was not a result of pressure from an advertiser.

 

"Neither CNET Networks nor GameSpot has ever allowed its advertising business to affect its editorial content," said Greg Brannan, CNET Networks Entertainment's vice president of programming. "The accusations in the media that it has done so are unsubstantiated and untrue. Jeff's departure stemmed from internal reasons unrelated to any buyer of advertising on GameSpot."

 

"Though he will be missed by his colleagues, Jeff's leaving does not affect GameSpot's core mission of delivering the most timely news, video content, in-depth previews, and unbiased reviews in games journalism," said Ryan MacDonald, executive producer of GameSpot Live. "GameSpot is an institution, and its code of ethics and duty to its users remains unchanged."

 

Tune in later in the week to hear editors' tributes to Gerstmann on the HotSpot podcast and GameSpot's weekly Webcast, On the Spot.

 

mouais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

plutôt qu'éditer le sujet, je relance, le point complet de Gamekult !

 

Apparue en fin de semaine dernière, avec la rumeur du licenciement de Jeff Gerstmann, la polémique Gamespot n'en finit plus d'enfler. En cause, le test de Kane & Lynch par Gerstmann, publié le 13 novembre et particulièrement critique avec la nouvelle production de Io Interactive, dont la campagne de pub pour le jeu ornait à l'époque la page principale du site. Très vite, le licenciement abrupt du responsable éditorial, rédacteur pour le magazine depuis plus de dix ans, se confirme par la voix de son employeur CNET mais mis à part les formules d'usage, aucune raison n'est donnée. Avec un timing pareil, il n'en faut cependant pas plus à la communauté des joueurs pour s'enflammer et dénoncer les pressions de l'éditeur du jeu, Eidos. Le week-end, et le tout début de semaine, permettent aux imaginations de s'enflammer et ce ne sont pas les commentaires assez brefs de l'intéressé, recueillis par Joystiq mais largement bridés par des considérations légales (tout juste confirme-t-il la soudaineté de sa mise à la porte), qui suffisent à calmer les esprits.

 

Dépassé par l'ampleur du phénomène et son effet dévastateur sur son image, le site aura attendu hier pour évoquer le sujet et donner, du même coup, une dimension un peu plus concrète à une affaire jusque-là principalement bâtie sur des rumeurs et des on-dit : d'éventuelles pressions de l'éditeur du jeu sont bien sûr écartées par Gamespot, qui parle de raisons internes mais refuse d'en dire plus, là encore pour des considérations légales. Aujourd'hui, les rédacteurs du site ne disent pas autre chose dans un podcast (en anglais) consacrant près de trente minutes au sujet : choqués par le départ abrupt de Jeff Gerstmann, ils nient pourtant en bloc qu'il soit dû aux pressions d'Eidos. Au passage, la disparition pendant quelques jours du vidéo-test accompagnant l'article (dans lequel Gerstmann n'y allait pas par quatre chemins pour massacrer le titre) est "élucidée" par Ryan MacDonald, producteur exécutif, qui précise qu'elle avait été mis hors ligne à cause de soucis techniques lors de l'enregistrement. Damage control ou véritable excuse, toujours est-il que la vidéo en question a été remise en ligne telle quelle suite à la levée de boucliers des lecteurs.

 

Officiellement donc, si ce licenciement est douloureux, il n'a rien à voir avec le test de Kane & Lynch. Plus officieusement pourtant, les langues se délient, notamment par le biais de commentaires diablement bien informés sur le fonctionnement interne du géant américain - et donc assez crédibles, malgré l'anonymat de leur auteur. Quelques propos, postés sur Valleywag et compilés par Kotaku, jettent ainsi un pavé dans la mare en mettant carrément en cause Josh Larson, le successeur (depuis le début de cette année) du précédent rédacteur en chef Greg Kasavin. Citant un employé de Gamespot, là encore anonymement, Kotaku relate une profonde incompréhension et une certaine démotivation régnant au sein de la rédaction, mise devant le fait accompli la semaine dernière et visiblement toujours ignorante du motif ayant entraîné le licenciement, même si le "ton de ses tests" serait en cause. Dont acte : toujours en ligne, le test de Kane & Lynch présent sur le site a été sévèrement modifié après sa publication et si la note (6/10, un score assez bas outre-Atlantique) n'a pas bougé, le corps du texte a subi un lifting pour le moins positif. Justifiée ou pas, la nouvelle version de l'article, expurgée de commentaires particulièrement cinglants sur les personnages ou le jeu dans son ensemble, n'a en tout cas plus grand-chose à voir avec le vidéo-test, resté lui vierge de modifications.

 

Une semaine après le déclenchement de la polémique, alors que la poussière retombe à peine suffisamment pour qu'on y voit plus clair, une seule chose est sûre : on n'aura jamais le fin mot de l'histoire. D'éventuelles explications sur les événements, les seules disponibles actuellement étant similaires en interne (Gamekult est édité lui aussi par CNET) à celles publiées officiellement hier, se heurtent en effet aux considérations légales précitées, bien sûr, mais également peut-être aux véritables raisons derrière ce licenciement. Car, si on n'imagine pas une rédaction mettre à la porte un de ses rédacteurs les plus expérimentés pour une simple gueulante d'un éditeur, l'affaire possède suffisamment de zones d'ombre et soulève tellement d'indignation, chez Gamespot comme dans la presse en général, pour qu'on soit en droit de se poser légitimement des questions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, surtout que biaiser des textes est pas dur:

 

exemple:

 

Beaux graphismes, équipe de producteurs expérimentés, série connue pour son extraordinaire gameplay, tout est là pour faire le jeu de l'année...

 

Malheureusement, pour ce coup les dévellopeurs ont foiré leur boulot comme des bouses et nous ont refilé une calamité injouable et buggée.

 

Prenez la première phrase et larguer la seconde, et vous avez une merveilleuse pub :p

 

 

 

Sinon j'aime bien: "Nous ne pouvons pas vous dire pourquoi on a viré le gars, mais on vous assure que c'est pas pour les raisons qui circulent sur le net." Genre "Avez-vous braqué cette vieille dame? Non, je n'étais pas sur les lieu du crime Mias où étiez vous? Je vous le dirait pas." Très très très crédible :0

 

Dommage: si Eidos a vraiment fait pression, en les rendant publiques, Gamespot et Cnet avaient toutes les chances de gagner une guerre médiatique ainsi qu'une bonne notoriété et pas mal de lecteurs: pensez donc le site qui a su résister aux menaces de grand capital :molo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1 million de Wii !? c'est Gameblog qui le dit !

 

Bien : si vous avez bien lu les tableaux magiques de JulienC ce matin avec les chiffres VGChartz pour le marché Français, vous le savez déjà. Mais Nintendo s'est fendu d'un communiqué officiel pour que tout le monde puisse relayer l'information : on a franchi la barre du million de foyers équipés pour s'agiter devant leur télé. Le communiqué insiste sur le fait que c'est évidemment super rapide, puisque la console a été lancée il y a tout juste un an (le 8 décembre 2006) ; c'est même plus fort que super rapide, c'est turbo rapide. Personne n'a vendu autant de consoles aussi rapidement depuis l'ère de Planck.

 

Sachant que tout le monde fait ses courses de Noël au dernier moment, moi le premier, la question demeure : est-ce que du coup, ils passeront un mauvais Noël puisqu'un tiers des chômeurs français sont déjà équipés ? Ou vont-il au contraire cartonner d'autant plus ?

 

et comment Nintendo va-t-il récompenser ses clients ? hein ?

 

il vous offre l'opportunité d'acheter des fonds d'écran !

 

Le nouveau site officiel de Nintendo est enfin en ligne, flambant neuf, dans le plus pur style Wii / DS Lite et plein de nouvelles fonctionnalités... La grande nouvelle, chers amis, c'est que le principe de gain d'étoiles est toujours d'actualité, que vous conservez vos étoiles acquises depuis des années à la sueur de votre porte-monnaie, mais aussi est surtout que vous pourrez désormais échanger vos étoiles contre de vrais Wii Points ! Le calcul est simple : vous aurez droit à 100 Wii Point pour 400 étoiles. Certes, ce n'est pas énormissime, mais c'est déjà ça de gagné et ça récompense au moins un peu votre fidélité à la firme de Kyoto, avec du concret.

 

Sinon, on note un petit effort au niveau du catalogue Club Nintendo, qui certes ne se gêne toujours pas pour nous refourguer des fonds d'écran à 50 étoiles (sans dec'...), mais offre des objets un peu plus "collector" ou tout simplement plus tentants que d'habitude. On n'est pas au niveau du Club Nintendo Japonais, avec notamment sa manette rétro SNES, mais tout de même... Il y a par exemple cette statue dorée de Zelda à... 15.000 étoiles quand même ! Ou encore cette boîte à jeux Club Nintendo à 4.500 étoiles pour sa part.

 

Bref, en tout cas nous sommes enfin sorti de l'âge de pierre côté Club Nintendo, sans encombre, et c'est ma foi une bien bonne nouvelle.

 

vous trouvez que c'est un peu léger ? Nintendo a mieux ! No More Heroes censuré pour l'Europe :><:

 

C'est un Julo fulminant de rage, l'écume au coin des lèvres, qui vient de bondir à la lecture de cette nouvelle : il est possible que nous héritions d'une version censurée de No More Heroes, le prochain titre de Suda 51. Alors que les USA auront droit à moult décapitations et jets de sang surréalistes, la version présentée récemment à la presse anglaise remplace visiblement tout cela par des ennemis qui se transforment en cendres. Pourquoi si peu de haine ? Si on en croit ce que les représentants de l'éditeur Rising Star Games venus présenter le jeu disent, cette décision a "peut-être" été influencée par celle précédemment prise par la BBFC de bannir Manhunt 2 sur le territoire anglais. Nous hériterions donc de la version japonaise plutôt que de l'américaine (les deux vidéos qui suivent permettent de comparer). Cependant, le titre n'est pas édité par les mêmes sociétés partout... rien n'est donc acquis.

 

Autant pour Manhunt 2, on peut comprendre, mais vu le graphisme déjanté et le côté hautement BD de No More Heroes, ça fait un peu mal aux fesses de voir cette flippe prendre l'ascendant sur des décisions de censure qui devraient être prises à posteriori. Je vous laisse, Julo semble vouloir s'en prendre aux passants, je dois intervenir.

 

merci Mario

 

(c#nnard)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

nyaahhh kaaahhhh schhrouuuumppdddffff

 

La page "carrière" sur site officiel de la Team ICO annonce qu'elle embauche des gens talentueux pour son prochain projet (qu'on aime appeler Sanco ici)... Ca, vous le saviez sûrement déjà. Mais le truc c'est qu'elle le fait désormais image à l'appui ! Vous pourrez ainsi admirer le tout premier visuel du jeu en bas de la news ! Ok, c'est maigre en info tout ça, je vous l'accorde, mais j'étais tellement émoustillé par cette découverte que je me suis dit que ça ferait aussi plaisir à d'autres, voilà... Bises à mes semblables.

 

Sanco_PS3_Divers_001.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Uh uh, si ça c'est pas de la bonne grosse image pour spéculer, je sais pas ce que c'est ! Bon, un de ces jours, faudra quand même finir ICO \o/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

No More Heroes sort le 29 février 2008 en France ! c'est bientôt ! ça mérite une petite piqûre de rappel ! toutefois, grosse merdouille, c'est confirmé, le jeu est identique à la version japonaise (là normalement on se dit que c'est bien), mais pas à la ricaine, seule dans le lot pour le coup ! la différence ? bin aux USA y'a du sang, dans les autres "il n'y a rien..."

 

grâce à youtube -->

 

ça a quand même pas le même goût entre les deux ! évidemment depuis c'est la gueguerre générale, d'un côté les pro-sang qui crient à la censure et les pro-pas-de-sang qui estiment que la version jap c'est la seule la vraie et que les éclaboussures sanglantes, c'est juste du racolage pour ados décérébrés ! là-dessus Suda 51 (le créateur) a préféré préciser que quand il parlait de faire un jeu encore plus violent que Manhunt 2 c'était juste pour la blague et semble indiquer en interview qu'en réalité les deux versions ont été pensées en parallèle pour satisfaire au mieux chacun des publics visés ! reste que le bon gars a perdu un peu de sa superbe quand il a accusé la Wii et son orientation casual d'avoir plombé le succès de son jeu au Japon, pour vite après faire dans sa culotte et démentir ses propos, mal interprétés par les journalistes ! la vérité reste donc tapie dans l'ombre... reste que le sang étant un élément essentiel et vivant de Killer7 (dont il faudra que je parle un peu plus longuement), je suis un peu circonspecte devant les versions euro/jap expurgées...

 

toujours pas de free loader pour Wii, c'est ça ? :ange:

 

ME0000921898_2.jpg

 

ME0000921886_2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Généralement bien informé, Dean Takahashi de Mercury News rapporte sur son blog que plusieurs grands acteurs du PC seraient sur le point d'associer leurs forces afin de créer un consortium baptisé PC Gaming Alliance. Celui-ci regrouperait sous la même bannière Intel, Microsoft, Nvidia ou encore AMD, tous cherchant à redynamiser le jeu vidéo sur PC face aux consoles. L'objectif serait de garder le support compétitif mais aussi plus attractif, en essayant notamment de supprimer les éternels problèmes de compatibilité. Une annonce officialisant cette association pourrait être faite lors de la Game Developers Conference, qui se tiendra la semaine prochain à San Francisco aux Etats-Unis. En attendant, on prendra évidemment ces informations avec les pincettes de rigueur.

 

Oh bin oui, les problèmes de compatibilité, ça ne serait pas du luxe. Parce que là, clairement, ce qui me bloque le plus fréquemment quand j'hésite à me prendre un jeu sur PC, c'est bien "est-ce que ça va fonctionner ou pas ?". Pauvre Sim City 4 que je n'ai jamais pu essayer... :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sim City 4, t'as rien perdu: à force de croire qu'il suffisait de faire un jeu plus compliqué pour que les fans de la série bénissent ses créateurs, ils ont fini par créer un jeu ressemblant plus à une branlette de cerveau ou à un cauchemar de concepteur de SIG (et c'est le gros joueur de Civilization ET le géographe qui parle) qu'à quelque chose de plaisant à jouer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si même Nix dit ça, c'est que ça doit être sacrément chiant :wub:

 

sinon, un podcast sympa "french touch" chez Gameblog

 

Les français sont connus dans le monde entier pour plein de choses, notamment la qualité de leurs vins, de leurs fromages, leur talent inné pour l'exercice de la sexualité et leurs révolutions. Dans le tas, certaines réputations peuvent être usurpées... alors qu'en est-il du jeu vidéo ? On a longtemps parlé, fut un temps, de la fameuse French Touch. Le terme semble plus approprié aujourd'hui à la musique électronique des Daft Punk ou de Air qu'à nos jeux favoris... mais ce ne fut pas toujours le cas.

 

Nous avons la chance d'avoir au sein même de l'équipe quelques singuliers spécimens de français : JulienC, Caféine, RaHaN et Angel, l'espagnol(ette), tentent donc, un peu désespérément il faut bien le dire, d'expliquer le phénomène French Touch dans l'émission de cette semaine. Comme chaque semaine, on vous souhaite une excellente écoute, et rendez-vous la semaine prochaine !

 

pas de langue de bois, c'est bien ! j'aurais bien voulu un peu plus de temps sur l'époque micro avec plein de jeux français, dont le fameux Extase cité à la fin, mais les autres Delphine Software, Lankhor, Silmarils, etc. mais c'était déjà pas mal ! la semaine prochaine c'est anniversaire, alors on peut poser des questions -->

 

La semaine prochaine, Gameblog fêtera sa première année d'existence ; et le podcast tombe pile poil le bon jour, le 20. Un an, c'est rien, et tout à la fois, alors, pourquoi ne pas en profiter pour poser toutes vos questions à l'occasion d'une émission spéciale ? C'est en tout cas ce qu'on vous propose, de la manière la plus simple qui soit : dans les commentaires de cette news.

 

Questions sur le jeu, sur la rédaction, sur l'avenir de l'espèce humaine ou n'importe quoi d'autre, le champ est libre ! En fonction de tout ça, nous consacrerons peut-être une partie de ce podcast à vos questions, auxquelles nous répondrons au mieux de nos capacités cérébrales limitées (c'est à dire, que d'ici là, on aura même peut-être oublié cette idée). Allez hop ! A vos claviers !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

démo technique d'Alone in the Dark 5 (version PS3 / XBOX360 / PC, la version PS2 / Wii sera pas pareille, tu m'étonnes :ohmy:)

 

pas du tout inspiré de Resident Evil 4 dans la mise en scène :ohmy:

on peut décrocher le néon du plafond pour voir plus clair, yuhu

j'ai pas compris comment on récupérait les objets sur la table, c'est toujours marrant le décalage entre l'effet cheap et la super interaction avec les décors (et les textures très détaillées, suitantes vs la pauvre descente d'escalier avec le perso qui a l'air de glisser sur les marches, franchement faudrait faire quelque chose)

m'enfin ça a l'air assez excitant comme possibilités, si c'est bien employé dans le jeu, parce que l'Alone précédent, je m'en souviens hein, son début sympa mais qui part en couille avec plein de bugs (c'est pas les mêmes studios, alors on verra)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le Famitsu a beau avoir perdu sa superbe réputation de journal ultime, c'est quand même sympa de pouvoir consulter leur top 25 des jeux 2007 -->

 

Voilà qui est intéressant. Le TOP 25 des jeux les mieux notés de 2007 par le célèbre magazine Famitsu a de quoi surprendre. Sur les 10 premiers titres, seulement trois quatre sont japonais. Et on ne peut pas dire que les sept autres soient particulièrement destinés au marché japonais. Ni forcément sur des machines qui y rayonnent... Pas moins Dix jeux sur 360. Sur 25. Est-ce que cela ne marque pas une tendance intéressante ? Les gamers japonais ne sont-ils finalement pas si différents de nous ? Est-ce bêtement l'absence de blockbusters japonais attendus à qui on doit tout ça ? Voici en tout cas le classement, avec les notes. Pour mémoire, le système de notation de Famitsu est sur 40, avec 4 critiques attribuant chacun une note sur 10, qui sont ensuite additionnées pour le résultat final.

 

1. Zelda Phantom Hourglass - 39

2. The Elder Scrolls IV: Oblivion (360 version) - 38

3. Super Mario Galaxy - 38

4. GTA San Andreas (PS2) - 38

5. Call of Duty 4 (360) - 37

6. Call of Duty 4 (PS3) - 37

7. Minna no Golf Portable 2 (PSP) - 37

8. God of War 2 (PS2) - 37

9. Halo 3 - 37

10. World Soccer Winning Eleven 2008 (PS3) 36

11. World Soccer Winning Eleven 2008 (360) 36

12. Kousoku Card Battle: Card Hero (DS) - 36

13. Yuusha no Kuse ni Namaikida (PSP) - 36

14. Uncharted : Drake's Fortune - 36

15. Lost Odyssey - 36

16. Assassin's Creed (360 version) - 36

17. Ace Combat 6 - 36

18. Ratchet & Clank Future : Opération Destruction - 36

19. Minna no Golf 5 (Everybody's Golf 5) - 36

20. Ghost Recon Advanced Warfighter 2 (360) - 36

21. Itadaki Street - 36

22. Forza Motorsport 2 - 36

23. Tom Clancy's Rainbow Six Vegas (360 version) 36

24. Gyakuten Saiban 4 (Ace Attorney Apollo Justice) - 36

25. Final Fantasy IV (DS) - 35

 

plein de jeux que je ferai un jour, oh oui :love:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme le disait MeMento pas loin, maintenant que Clover est mort, c'est Platinum Games qu'il faut suivre !

 

Platinum Games is a Japan-based independent video game development company. It was founded under the name Seeds, Inc. on August 1, 2006 by Shinji Mikami, Atsushi Inaba and Hideki Kamiya, the former key members of Capcom's Clover Studio and still retains many other former members of the studio.

 

miam n'est-ce pas ? mais sans jeux, ça le fait pas trop, heureusement, on a désormais de quoi fantasmer

 

Platinum Games, the studio founded by former Capcom developer Clover, has apparently struck a deal with SEGA to publish three games. Those games are:

 

Bayonetta, directed by DMC creator Hideki Kamiya, and is described by the sites correspondent as a stylish action game with a witch battling angels. Apparently she has guns on her feet. (ndMolo : pour PS3 et XBOX360)

A science-fiction RPG for the DS called Infinite Line, where you play as a starship captain, customising your ship and crew.

A Wii game called MadWorld. ...its, Black and white Sin City graphics, with red blood. Ultra ultra violent. Fatality moves like shoving a post through someones head. Chainsaw on your right arm.

 

comme ça tout le monde est content !!!

 

y'a quelques scans qui se promènent sur le web, vais voir si je trouve pas mieux et j'édite (vu que le teaser a été viré de youtube >_>)

 

edit : la version kult est sortie (ils attendaient que je poste)

 

Plutôt silencieux depuis sa création, le studio Platinum Games - composé d'anciens membres du défunt Clover - était l'invité de Sega à Londres, lundi dernier, pour l'annonce de quatre nouveaux jeux qui seront édités et distribués mondialement par la firme au hérisson bleu. Sur les quatre titres, un seul n'était pas présenté lors de l'évènement, la seule information lâchée étant le nom du responsable de projet, un certain Shinji Mikami bien connu des amateurs de Resident Evil. Le premier jeu vraiment dévoilé fût donc Bayonetta, dirigé par Hideki Kamiya, le papa des séries Devil May Cry et Viewtiful Joe. Annoncée sur PS3 et Xbox 360 pour l'an prochain, il s'agira d'un titre ressemblant justement à un DMC et dont l'héroïne sera une sorcière équipée de flingues aux mains et aux pieds, pour pouvoir affronter des anges au look inhabituel. C'est d'ailleurs tout ce qu'on pouvait voir dans le très court teaser cinématique diffusé lors de la présentation, le créateur refusant de parler davantage de son projet, censé "faire passer le jeu d'action à l'étape supérieure", rien que ça.

 

La deuxième annonce concernait un jeu DS baptisé Infinite Line, présenté par Hifumi Kouno de Nude Maker, qui avait dirigé les deux épisodes de Steel Battalion. Son nouveau jeu, prévu en 2009, sera un RPG typé science-fiction dans lequel on se retrouvera dans la peau d'un jeune commandant de vaisseau spatial qui devra recruter un équipage pour explorer des galaxies et mener des combats réalisés entièrement en 3D. Inspiré de la nouvelle Childhood's End signée Arthur C. Clarke, le jeu proposera plus de deux cents personnages à intégrer à son équipage et presque autant de pièces pour personnaliser sa flotte de navires. Montré uniquement sous forme de screenshots plus ou moins animés, Infinite Line comprendra également une option wireless pour mener des combats contre d'autres joueurs, lesdits combats étant régis par une jauge qui déterminera le nombre d'actions que l'on pourra réaliser à chaque tour. Si ce titre se révèle aussi pointu que la simulation de mechas réalisée par Hifumi Kouno pour le compte de Capcom, on peut s'attendre à quelque chose de très intéressant.

 

Le troisième soft a été le seul à bénéficier d'un véritable trailer et d'une démonstration de gameplay par son directeur, Shigenori Nishikawa. Clairement inspiré des comics de Frank Miller, MadWorld est entièrement réalisé en noir et blanc, à l'exception des gerbes de sang qui gardent leur couleur rouge. Développé sur Wii, le titre est déjà assuré de récolter un 18+ par le PEGI compte tenu de son principe : on y jouera Jack, un gros costaud habillé tout en cuir et ressemblant un peu à Hellboy, choisi pour participer à un jeu télévisé dans laquelle il s'agit d'exploser des loubards de la façon la plus gore possible. Empalement sur un mur de pointes en acier, arrachage de coeur, enfoncement de panneau de signalisation dans la tête ou découpage à l'aide de la tronçonneuse intégrée au bras du héros, les possibilités de tueries ne manquaient pas de piquant et de gerbes d'hémoglobine. D'après son créateur, "le propos n'est pas de faire de la violence malsaine, mais de la violence tellement exagérée qu'elle en devient comique, une chose qui marque les esprits et qui n'est pas courante sur Wii". Et il est vrai qu'on sentait un peu de l'esprit délirant de God Hand ou de No More Heroes dans ce jeu d'action à l'univers post-apocalytique. L'exemple le plus parlant était sans conteste le Bloodbath Challenge, un mini-jeu accessible dans le niveau présenté où l'on se servait des ennemis comme des fléchettes, en les envoyant se planter dans une cible géante d'un coup de batte bien placé, avec une pression sur B et le geste de Wiimote approprié. S'il est encore difficile de se prononcer sur la maniabilité et la façon dont sera construite l'aventure, on peut déjà affirmer que le style graphique et le concept d'émission "trashy-comique" ont du potentiel, qui devra être confirmé lors de sa sortie au premier trimestre 2009.

 

les trois jeux ont l'air trop cool \o/

 

Bayonetta

 

ME0000958327_2.jpg

 

ME0000958328_2.jpg

 

ME0000958329_2.jpg

 

Infinite Line

 

ME0000958331_2.jpg

 

ME0000958332_2.jpg

 

MadWorld

 

ME0000958334_2.jpg

 

ME0000958335_2.jpg

 

ME0000958336_2.jpg

 

ME0000958337_2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si je puis me permettre, quand on veut citer un message qui a déjà une citation, bin la citation ne se cite pas ! elle est dure cette phrase, mais de toute manière, je sens que ce petit "problème" ne va pas être résolu de si tôt...

 

en attendant ->

 

je sais pas où y mettre --> Bioshock sortirait sur PS3
2K Boston (Irrational) let the news slip out today that the ultra popular Bioshock is indeed coming to the PS3, labelled with a "Spring 2008" release. Speaking with some one on the "inside", he told us the project was always slated for a PS3 release. It was just a matter of waiting for the timed exclusivity to expire.

 

So taking that in mind, Spring is slightly over 6 months from the 360's release date, so we'll assume the deal was for 6 months.

 

Microsoft knows what they're doing, 6 months is perfect, every one who's wanted to play it, has already. So that leaves so little people for the PS3 version, but we'll see how it does next year.

 

 

eh bin :)

 

edit : rumeur démentie :molo: c'est clair que ça semblait bien louche !! o_O

 

bin incroyable mais vrai, mais la rumeur est back et confirmée !

 

Selon la dernière édition d'EGM (celle du mois de juillet), le très apprécié BioShock aurait été confirmé sur PlayStation 3 alors qu'il n'était jusqu'ici destiné qu'au PC et à la Xbox 360. Le FPS sous-marin de 2K Games serait prévu pour la fin de l'année sur ce support.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×